Fitch Ratings: «Oui, mais» pour l’OCP»

Kaoutar Khennach

Fitch Ratings dégrade la note du groupe OCP. Malgré cette dégradation, l’agence de notation est confiante dans la résilience du phosphatier par rapport à la crise du Covid-19. Détails,

En effet, Fitch Ratings souligne que le coronavirus n’a jusqu’à présent eu aucun impact sur le groupe OCP : «Le chargement et le déchargement dans les ports du Maroc n’ont pas été affectés, tandis que les expéditions vers le Brésil et l’Europe, y compris l’Italie et l’Espagne, n’ont subi aucune interruption. Bien que les mesures en Inde aient probablement eu un impact négatif sur le transport d’acide phosphorique vers le pays, nous nous attendons à ce que toute perte de volume soit atténuée par une augmentation des exportations d’engrais finis. La plupart des ports en Inde fonctionnent désormais normalement ou avec des restrictions mineures».

Toutefois, l’agence de notation a décidé de dégrader la notation à long terme du spécialiste des phosphates de «BBB-» à «BB +» avec des perspectives négatives. Cette note reflète un profil financier faible par rapport aux comparables.

Cependant, la contribution d’OCP de 3 milliards de DH au Fonds Covid-19 et l’investissement dans une alliance nouvellement créée dans le secteur de l’hôtellerie ainsi qu’une augmentation attendue de distribution de dividendes, ont accentué la pression sur le profil financier de l’entreprise en 2020.

Aussi, le profil commercial est solide par rapport aux profils similaires dans la catégorie de notation «BBB», compte tenu de son autosuffisance, de sa position concurrentielle en matière de coûts, de ses réserves de minerai exceptionnellement importantes et de ses positions dominantes sur le marché.

La note d’OCP est réduite d’un cran par rapport à celle de son actionnaire majoritaire, le Maroc « BBB-», reflétant le lien global modéré à fort entre la société et l’État conformément aux critères de notation des entités liées aux gouvernements de Fitch.

Enfin, la note de l’OCP a été révisée à la baisse en raison de paramètres de crédit plus faibles que prévu. Il s’agit de l’effet de levier net des fonds provenant des opérations qui restera bien élevé car les flux de trésorerie disponibles (FCF) resteront négatifs sur l’horizon de notation, en raison de la baisse des prix du phosphate et du Pay Out égal ou supérieur à 50%.

Related posts

*

*

Top