Glovo prend la direction de Marrakech

La rupture de son contrat avec McDonald’s, qui a préféré s’allier à Jumia Food pour la livraison de ses produits, ne semble pas entraver les plans de Glovo.

Au contraire, la jeune entreprise continue son déploiement sur le territoire. Cette fois-ci, c’est à Marrakech que le groupe espagnol s’implante. Déjà présente à Casablanca et Rabat, la plateforme de livraisons/courses Glovo vient de jeter son dévolu sur la ville ocre.

Le procédé est le même: pour ces livraisons, le groupe recrute des jeunes coursier-livreurs avec un statut d’auto-entrepreneur. Ce statut est un moyen adopté par l’entreprise pour “renforcer son impact social“. «Il permet au coursier de nous facturer en tant que partenaire, les livraisons ou commandes réalisées. Toutes les deux semaines, notre système génère une facture au nom du «gloveur», avec le numéro de la carte nationale, les nom et prénom ainsi que le numéro d’auto-entrepreneur.

Nous le payons ensuite, sur la base de cette facture, qui tient compte de sa performance et du nombre de livraisons effectuées», explique Karim Debbar, directeur général Glovo Maroc. Présent au Maroc depuis juin 2018, Glovo propose déjà un catalogue de plus de 6.000 produits, de tous genres, référencés sur sa plateforme.

Le groupe espagnol est également présent en France où, à l’inverse du Maroc, le «glovreur» dispose d’une carte de crédit avec laquelle il achète le produit, puis est payé à la livraison par le client. Pour rappel, Glovo a été fondée à Barcelone en 2015. L’entreprise s’est implantée à Paris en 2016. D’ailleurs, la plateforme de livraison compte poursuivre son déploiement en France et couvrir une dizaine de grandes villes d’ici la fin de l’été.

Pour ce faire, le groupe cherche un partenaire qui lui permettra de se développer en province. Des discussions seraient déjà en cours à ce propos.

Soumayya Douieb

*

*

Top