Hommage à Leila Alaoui

L’âme et l’œuvre de la photographe de renommée internationale, Leila Alaoui, seront honorées lors de la deuxième édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain qui aura lieu du 13 septembre au 12 novembre 2017. Un hommage en reconnaissance à son œuvre lui sera rendu lors de ce rendez-vous photographique d’envergure organisé par l’Institut du Monde Arabe (IMA) et la Maison Européenne de la Photographie MEP.

Dans le cadre de ce rendez-vous, la photographie marocaine sera présentée en beauté par le talentueux photographe Hicham Benohoud. L’artiste partagera à l’occasion son regard sur les questions qui habitent ses travaux, entre autres l’identité individuelle et collective.

Hicham interroge à travers ses photographies la société marocaine, ses mutations et changements dans le temps et l’espace. Né à Marrakech, le photographe a obtenu son diplôme de l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg et a enseigné par la suite la photographie, notamment au Fresnoy, au Studio National des Arts Contemporains à Tourcoing en France. Il a su trouver une place parmi les grandes signatures du monde de la photographie.

La Biennale des photographes du monde arabe contemporain, évènement très attendu par les professionnels du domaine, se tiendra, selon les organisateurs, dans huit espaces culturels et artistiques parisiens, à savoir l’Institut du Monde Arabe, la Maison Européenne de la Photographie, la Cité internationale des arts, la Mairie du 4e, la Galerie Thierry Marlat, la Galerie Photo12, la Galerie Clémentine de la Féronnière et la Galerie Binome. «Chacun des lieux d’exposition présentera à la fois les travaux de créateurs issus du monde arabe, résidant dans leur propre pays ou « parlant » depuis un autre rivage et les œuvres d’artistes étrangers, européens pour la plupart, témoignant eux aussi de la réalité des pays arabes», expliquent les organisateurs.

La photographie étant porteuse d’un message, d’une voix, d’une culture, d’une histoire, d’une sensibilité…d’une réalité humaine, les initiateurs de la Biennale ont bâti l’évènement sur «le mélange des cultures et le dialogue des sensibilités».

La première édition de la Biennale, qui s’est déroulée en 2015, a tenu toutes ses promesses. Cette année encore, l’évènement offrira une occasion idoine aux photographes contemporains sur le monde arabe pour croiser leurs regards.

Lors de cette manifestation, le public aura droit à une exposition collective dont les œuvres seront exposées sur les cimaises de l’IMA. Une exposition orchestrée par Olfa Feki, commissaire d’expositions indépendante basée en Tunisie. Chaque œil photographique prenant part à cette exposition, dévoilera son univers et sa démarche à la fois conceptuelle, plastique, poétique…

Les œuvres de l’artiste marocain Hicham Benohoud, Farida Hamak et Xenia Nikolskaya seront présentées à la MEP lors de cet évènement. A côté de Hicham Benohoud, l’artiste franco-marocain Mustapha Azeroual prendra également part à cette Biennale.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top