Karma !

Le fossoyeur de Carlos Ghosn, tombe à son tour. C’est ainsi qu’ont titré plusieurs supports annonçant la démission forcée de Hiroto Saikawa Directeur Général Exécutif de Nissan, fonction qu’il occupait depuis 2017, quand son mentor Carlos Ghosn lui avait cédé les commandes exécutive du groupe.

Saikawa a été poussé vers la sortie après que les conclusions de l’audit interne mené par Nissan et présenté aux membres du conseil d’administration ont démontré qu’en 2013, il a délibérément fait en sorte que ses «share appreciation rights» (SAR), une prime en numéraire correspondant à une plus-value liée à la hausse de l’action Nissan sur une période définie, soient gonflées.

Ainsi, à la demande de Saikawa, la date d’exercice de ses SAR avait alors été différée d’une semaine, entraînant une hausse de sa prime à hauteur de 47 millions de yens (environ 400.000 euros), selon l’audit de Nissan.

Ayant gravi les échelons sous l’aile de Carlos Ghosn, Saikawa a vite retourné la veste à son maître. Depuis l’arrestation de Ghosn pour des malversations financières présumées en novembre dernier, l’élève n’a eu de cesse de brocarder celui qui l’avait pourtant hissé au sommet.

Aujourd’hui Saikawa subi donc le même sort, ou presque, en quittant Nissan bien plus tôt qu’il ne le souhaitait!

Aimen Bouzoggaghe

*

*

Top