La voie ferrée à Agadir, un bonheur!

Enfin, «on entendra siffler le train !», pour parapher le fameux refrain des années soixante du chanteur français, Richard Anthony.

La voir ferrée, tant attendue dans la capitale du Souss et ardemment désirée, sur ces mêmes colonnes, verrait le jour.La plus Haute Autorité du pays vient combler ce souhait, à la grande satisfaction de ce bout terre du royaume. Oui, cela prendra encore quelques années avant qu’il ne soit pleinement exaucé. Mais, l’annonce du Souverain, lors du récent discours de ce 44e anniversaire de la marche verte, était si solennelle et décisive qu’on «entend déjà siffler le train !» sur les quais de la gare.

«Mieux vaut tard que jamais !», dirait-on pour une métropole dont les gros chantiers mettent du temps à se décider. Mieux encore, le Monarque proclamait la station balnéaire comme étant, non plus une contrée au sud, mais un carrefour situé au pratiquement cœur, assurant désormais, le relai entre le nord et le sud de la nation. Un constat Royal qui, au-delà de la précision géographique qu’il portait, mit en valeur une position stratégique, longtemps mise sous l’éteignoir, en termes d’intérêt public. Un rappel à l’ordre Royal également qui laisse entendre que dorénavant, le Souss aurait tout le focus qu’il méritait.

La notification Royale n’était pas un fait fortuit, dans la mesure où elle fut ipso facto accompagnée de cette énorme perspective ferroviaire dont les retombées positives auraient secoué la dynamique de la région,  déjà mise en marche. Cette réalité qu’on eut jamais eu de cesse d’envoyer dans les gencives des sceptiques avec tant d’espoir, cette embellie qui commence à couvrir une ville laissée pour compte, à l’instar de ses homologues, comme Tanger, Marrakech ou encore Rabat, Casablanca…Compte tenu de cette diligence Royale, on aurait toute la convenance de croire que cette bienveillance Royale ne ferait que débuter à l’égard de cette région méritoire et que l’appétit de ses populations ne ferait que s’entrebâiller.

«Il est anormal que la région Souss Massa soit à l’écart du développement pluriel !», disait le Souverain, blâmant ainsi un long gel des investissements publics, en dépit du potentiel grandiloquent dont elle regorge sur tous les plans. C’est ce qu’on avait constamment vociféré sur tous les toits, d’autant plus que la dynamique  régionale, déclenchée ces tout derniers temps, forçait l’intervention Royale dont le dénouement ne se fait pas attendre.

Un geste paternel qui, en fin de compte, que stimuler davantage les initiatives de la région qui ne saurait, en revanche, décevoir, ce regain de cause Royal. Merci sire!

Related posts

*

*

Top