Lahoucine Kassi, un artiste flamboyant!

Art de la décoration esthétique

Saoudi El Amalki

Depuis son enfance, Lahoucine Kassi se lançait dans les chemins de l’art au plus noble du terme. Natif dans la capitale du Souss, dans un quartier populaire de la première station balnéaire du royaume, il grandissait progressivement avec les premières sensations artistiques au sein de l’association Anouar Souss.

Sous les créations du grand maître du théâtre de feu Abdelkader Ababou, il commençait à confectionner les accessoires et objets dont les comédiens faisaient usage dans les pièces, tels Mustapha Houmir, Aziz El Farouki, Lahoucine Echaabi, Amina Dou et bien d’autres. Tout au long de cette époque de grande découverte de l’art, sous ses multiples facettes, Lahoucine Kassi apprenait également, dans cette somptueuse structure associative, les valeurs du sérieux, de la ponctualité et de la perfection.

Ce début était pour lui, un immense prélude pour ces dons qu’il allait faire éclater plus tard, dans l’art de décoration, en particulier. Il n’a pas été dans un institut d’apprentissage ni dans une école académique. Mais, il a appris le métier ou plutôt forgé sa passion pour l’art décoratif dans le tas.

Autodidacte à souhait, il gagne la confiance de tout son entourage et s’adonne à son ouvrage en y insufflant amour et adoration. Petit à petit, il se fait un nom dans cet univers de splendeur qui lui tient tant à cœur. Il s’en alla faire exploser son savoir de l’art décoratif dans les plus prestigieux show-rooms, toujours à la conquête du beau. Lahoucine Kassi est un amateur inné de la sobriété dans ses trouvailles, du cœur dans le travail et de la dextérité dans la finition. Il construit des merveilles dans les résidences et fait procurer aux foyers de la satisfaction et de l’admiration.

Il se distingue dans la manipulation parfaite du chêne et de l’ébène, du fer et du forget, de la plante et de la fleur, de la toile et du portrait, du parquet et de la fontaine, de la couleur et de la lumière… Lahoucine Kassi ne sait guère tricher, ni mentir, encore moins tromper, dans ses rapports avec autrui, ce qui lui confère à jamais, une crédibilité sans faille et une mutualité sans entaille.

Malgré tout ce brio dont il entoure ses ébauches, il opte pour la discrétion et ne cherche point à se faire remarquer, aussi bien dans son train de vie que ses chefs-d’œuvres qu’il enfante avec soin et affection. Il se fait aussi décorer dans les épreuves de décoration auxquelles il prend part, un peu partout dans le royaume et hors du pays, en gardant toujours la tête sur les épaules et les pieds sur terre.

Lahoucine Kassi n’est jamais partisan de la mode en vogue pendant un laps de temps qui passe sans laisser d’empreintes, telle la musique passagère dont l’effet s’effrite très vite. «Je suis adepte de l’art pur et sain qui reste dans la continuité et qui ne perd jamais de sa notoriété. L’art est avant tout de la sincérité et la création», nous confie-t-il. Le sens de la créativité a toujours été une préoccupation pour cet artiste qui cherche constamment à donner de la sève et de la vitalité à ses productions artistiques.

Il a horreur du copié-collé qui anéantit l’art et avilit son auteur. Lahoussine Kassi conquit alors le cœur de tous ceux qui connaissent et valorisent son art, de par sa bonne foi et sa loyauté qu’il distribue sans compter. Sa réputation fait tâche d’huile, puisque son art dépasse les frontières et prend d’assaut les communautés reculées. Un artiste qui fait la fierté des mordus de l’art noble, issu des fibres du cerveau et des tripes du corps. Lahoucine Kassi, un artiste qui mérite tous les éloges…   

Étiquettes , ,

*

*

Top