L’âne à l’honneur à la Kasbah de Beni Ammar Zerhoun

13ème Festibaz de retour du 1er au 5 mai

Mohamed Nait Youssef

 Une bonne nouvelle pour les habitants de la Kasbah deBeni Ammar Zerhoun. Le  Festival BeniAmmar Zerhoune (Festibaz) signe son grand come-back du 1er au 5 mai prochain, a annoncé l’Association Iklaa pour le développement intégré (ARDI), organisatrice de l’événement. Reportée à plusieurs reprises pour des raisons dues au financement, cette manifestation artistique et culturelle revient en force avec une programmation diversifiée. Insolite, mais beau, le Festibaz mettant à l’honneur l’âne pour ses multiples et loyaux services est de retour pour un nouveau rendez-vous meublé d’un carnaval d’ânes , de conférences, de soirées artistiques, , des spectacles sur le patrimoine immatériel local, des ateliers, des expositions et des campagnes de sensibilisation. Il y en aura pour tous les goûts!  «Le report de la 13e édition, qui devait avoir lieu entre le 11 et le 13 août 2023, a eu un léger impact sur sa programmation en reportant la soirée du grand artiste  Marcel Khalifa, qui sera absent pour raisons familiales impérieuses. », a affirmé la direction, annonçant qu’il sera l’invité d’honneur de la 14ème édition. Par ailleurs, les groupes musicaux  «Groupe Awale Africa» de la Côte d’Ivoire et«MBARI MBA » du Maroc mettront du feu sur la scène du festival placé sous le thème «l’espoir… prospérité de la montagne».

L’âne à l’honneur…

Comme à l’accoutumée, l’âne, la créature très serviable, sera la vedette du festival.  Il sera bel et bien  présent lors de cette édition à travers le fameux  carnaval connu mondialement. Le Festibaz, expliquent les organisateurs, est inscrit comme patrimoine national immatériel, après avoir été classé par le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication en 2018, mais la nouveauté de cette année, c’est la célébration de cette belle créature qui se fera également à travers une représentation théâtrale passionnante de l’un des pionniers du théâtre marocain à savoir le comédien et metteur en scène marocain,  Abdelhak Zerouali. La pièce de théâtre « Boudhouar »met les lumières sur la fusion qui entre deux personnages : «Abou» et  «Hamroun », qui n’est d’autre que l’âne que possède Abbou, et ce afin de présenter un spectacle dramatique plein de signes et de symboles. Le spectacle, révèle Abdelhak Zerouali, a pour but de transmettre des messages au destinataire sur cet être mythique qui est à moitié humain et à moitié âne, mais qui porte la même cause, le même souci, et qui souffre des mêmes abus.

Il y en aura pour tous les goûts …

 Les  hommages seront un temps fort de la manifestation en honorant le journaliste et poète Abdellatif Benyahia, le chercheur sociologue et écrivain Abderrahim Alaatri et l’acteur associatif local et figure culturelle à la retraite, Idriss Arrami. La programmation de cette 13ème édition comprendra la réalisation de fresques murales colorées par des artistes tels Samia Al-Kaoukabi, Lamia Al Flouss, Mustafa Ajamaa, HakimGhailane, Said Jaber, Dani Zouhair, AlThami Alfadili, Al Habib Alhajjami, AllalAl Asimi, Achraf Lamrani. Au menu, la projection du documentaire franco-marocain «Les Hommes dans leur temps», enprésence du réalisateur Abdallah Zerouali, qui présente des images saisissantes de la vie des habitants de la Kasbah de Beni Ammar dans les années soixante du siècle dernier, suivie d’ un débat sur la bande présentée par le Dr Mohamed Bouayadi, membre du bureau de l’Association Marocaine des Critiques de Cinéma. Cette rencontre sera animée par  Mohamed Belmou, ancien membre du bureau universitaire de l’Université Nationale des Ciné-Clubs. Un autre documentaire sur la bataille de Beni Ammar contre le colonisateur français sera projeté dans le cadre des activités du festival. Une belle brochette d’artistes sera présente lors de cette édition, à savoir Mohamed Al Achraki, Abdel fattah Ngadi, Mohammad Nfinif et d’autres. Aux côtés des activités de sensibilisation, un carnaval d’ânes marquera les festivités du festival organisé avec le soutien du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication – le Secteur de la Culture – le Théâtre Mohammed V, le Conseil de la Communauté Nazala Bani Ammar, et l’Association pour la protection des animaux.

Trois séminaires sur la culture et le patrimoine

Trois séminaires  sont programmés pour fêter cette 13èmeédition. Le premier portera sur le thème «La montagne entre culture et développement – obstacles et conditions de désenclavement» et qui verra la participation de Abdel Karim Berrechid, écrivain et théoricien du théâtre, Mohamed Addich, Président de la Coalition Nationale pour la Montagne, Abdelali Mastour, Président du Forum de la Citoyenneté et membre du Conseil Supérieur de l’Education) et Mohammed Dihaji, critique et poète. La modération sera assurée par Abdellatif Benyahia, poète et journaliste. Le deuxième séminaire, modéré par  Said Sousan, mettra les projecteurs sur «Les fouilles en histoire locale» et connaîtra la participation de Abdelkader Bouras, chercheur en histoire de la résistance et les chercheurs Abdeslam Zizouni et Z.Montaser Wakili.Quant au troisième séminaire, il portera sur «Le patrimoine immatériel comme horizon de réflexion : des questions de documentation aux catalyseurs d’investissement» avec la participation de Abderrahim El Aatri, Professeur de Sociologie et d’Anthropologie à l’Université Mohammed V de Rabat, Abdelaati Lahlou, Professeur et Chercheur en Ethnologie et Sociologie, Mohamed Fakhreddine, Professeur d’Anthropologie au Centre Régional des Métiers de l’Education et de la Formation, Marrakech. La modération sera assurée par Driss Lagrini, Professeur de Droit et de Relations Internationales à l’Université Cadi Ayyad, Marrakech.Les spectacles du patrimoine local (Arts de la rue), ateliers d’ingénierie de levage des portes et des éléments architecturaux originaux et archéologiques de la Kasbah de Beni Ammar Arts de la rue, plate-forme d’aire de jeux de proximité : Images vivantes de l’histoire de Beni Ammar, signature du livre «Une enfance sans pluie» de Driss Lakrini seront également au programme de cette édition. 

Top