Le cinéma marocain brille de mille feux

La 18e  édition du Festival International du Film de Marrakech, qui se tiendra du 29 novembre au 7 décembre 2019, mettra fortement en valeur le cinéma marocain.

C’est désormais l’un des temps forts, réguliers et incontournables, du Festival international du film de Marrakech. A l’instar de la précédente édition, celle de 2019 réserve une place centrale au cinéma national à travers la section «Panorama du cinéma marocain», qui présente une sélection des meilleurs films d’auteurs marocains de l’année, soulignent les organisateurs dans un communiqué de presse.

L’année dernière, cette section avait connu une très forte affluence du public et suscité un grand intérêt auprès des professionnels étrangers et des représentants de la presse internationale. Pour l’occasion, la fondation du Festival avait en effet invité de nombreux directeurs et programmateurs de grands festivals internationaux, qui avaient ainsi pu découvrir plusieurs productions nationales, ajoute la même source.

 Depuis le début de l’année, plus d’une soixantaine de festivals dans le monde ont programmé des films marocains, participant ainsi au rayonnement et au développement du cinéma national.

Aussi, il convient de souligner que le cinéma marocain sera également présent dans les principales sections du festival. Un film marocain figurera, cette année encore, dans la compétition officielle. Il sera annoncé ultérieurement, en même temps que la sélection officielle, début novembre, lit on dans le même communiqué.

Dévoilé en première mondiale lors du dernier festival de Cannes, ADAM, le film de Maryam Touzani, sera quant à lui présenté en séance de gala. Notons également que depuis sa première projection à Cannes, le film fait une brillante carrière dans les festivals internationaux (Karlovy Vary, Durban, etc.).

Par ailleurs, comme chaque année, depuis le démarrage du Festival, un hommage sera également rendu à une grande personnalité marocaine. Comme pour mettre en lumière une filmographie qui aura marqué l’histoire du cinéma national et de faire découvrir davantage aux nouvelles générations une partie du riche patrimoine cinématographique national.

Outre cela, un film marocain sera également présenté dans la section Cinéma en Audio Description à destination des spectateurs malvoyants, un programme à vocation sociale auquel la Fondation du festival est fortement attachée. Les spectateurs de la place Jemaa El Fna auront, eux aussi, l’occasion de découvrir un grand succès populaire marocain, en présence de l’équipe du film.

Cette année verra également la reconduction du programme «Les Ateliers de l’Atlas». Une nouvelle initiative lancée en 2018 à destination des professionnels marocains et de la région. Le programme industrie et développement de talents a connu un grand succès auprès des réalisateurs, auteurs et producteurs qui y ont pris part.

A titre de rappel, 8 projets en développement et 6 films en post-production en provenance du Maroc, du Moyen Orient et d’Afrique ont ainsi bénéficié de consultations par 17 professionnels internationaux, avant d’être présentés devant les professionnels présents, donnant ainsi lieu à plus de 200 rendez-vous individuels.

Related posts

*

*

Top