Le gouvernement enfonce le clou

Pourvoir d’achat

Le pouvoir d’achat des ménages marocains, notamment les familles à modeste revenu, déjà fortement secoué par la crise pandémique du Covid-19 qui fait des ravages dans les secteurs formel et informel, vient de subir un nouveau coup dur.

En effet, le gouvernement a remué le couteau dans la plaie en projetant une nouvelle retenue, à la source, sur les salaires des fonctionnaires que l’Exécutif a formulée sous l’étiquette de «contribution de solidarité» dans le projet de loi de Finances 2021, actuellement dans le circuit législatif. Une mesure inéquitable servirait ainsi pour contribuer à la solidarité. Par cette mesure, qui risquerait d’exacerber le sentiment d’injustice fiscale, le gouvernement élargit davantage le fossé qui le sépare de la population et attise les feux de la contestation et les tensions sociales.

En fait, les factures d’eau et d’électricité suscitent la colère des consommateurs dans toutes les villes, les prix des fruits et des légumes connaissent aujourd’hui des augmentations qui vont crescendo surtout avec le retard des pluies, les emplois sautent à cause de la crise pandémique, le chômage part à la hausse, les phénomènes sociaux prennent des proportions alarmantes. Bref, la crise sociale s’aggrave et le malaise social s’amplifie. Alors que les indicateurs sociaux sont au rouge, le gouvernement a opté pour des mesures qui ne vont qu’enfoncer le clou pour amorcer la bombe du malaise social.

Autant dire que l’écoute politique fait défaut chez ce gouvernement hétéroclite qui surfe sur les vagues du populisme pour poursuivre sa politique ambivalente. La crise pandémique a déjà secoué de plein fouet le monde de l’emploi, portant particulièrement un coup dur aux couches sociales vulnérables, la menace de la sécheresse plane sur le pays à cause du déficit des pluies qui a déjà provoqué l’assèchement des barrages. Une équation qui conduit à une insécurité alimentaire qui ne va qu’ébranler la paix sociale sur toute la ligne.

Le gouvernement est appelé à puiser dans le discours royal du Trône dans lequel le souverain avait appelé l’Exécutif à prendre des mesures sociales d’urgence. Et dans le discours adressé à la nation à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, le souverain a réitéré son grand intérêt pour la mise en œuvre des projets socioéconomiques et d’une couverture sociale et médicale généralisée à l’ensemble des Marocains.

Belkassem Amenzou

*

*

Top