Le Maroc concède sa 3e défaite face à une modeste équipe d’Argentine

Comme attendu, la sélection marocaine de football s’est inclinée face à son homologue d’argentine par 1 but à 0 en match amical, disputé mardi soir au Grand Stade de Tanger. La seule réalisation des champions du monde 1986 a été inscrite par Correa Angel, à 8 minutes de la fin du match.

La défaite de l’équipe du Maroc face à l’Argentine (0-1), mardi à Tanger, est la troisième entre les deux sélections après celles remportées par l’Albiceleste  au détriment des Lions de l’Atlas en 2004 à Casablanca (0-1) et 1994 à Buenos Aires (3-0).

Seulement si les deux premières défaites de l’équipe nationale étaient concédées face à des formations d’Argentine plus aguerries, la troisième ne l’était vraiment pas. L’Argentine, qui a évolué sans certains de ses stars dont notamment Messi, Di Maria… a eu encore une fois raison de cette modeste équipe en mal d’inspiration et en crise de résultats depuis l’élimination précoce au Mondial 2018 en juillet dernier face à la France (4-3) et jusqu’à la défaite devant le Venezuela (3-1) dans l’autre match amical disputé vendredi dernier.

L’équipe du Maroc s’est inclinée face à une simple formation qui reste loin du niveau de la sélection d’argentine ayant remporté le championnat du monde en 1986 au Mexique ou celle qui a réussi le premier mondial dans son fief en 1978.

L’équipe du Maroc qui était également privée de certains de ses titulaires dont notamment Hakim Ziyech, Noureddine Amrabat, Amine Harit… n’a tout simplement pas été à la hauteur. Elle a, peut-être, raté une victoire à la portée et qui serait bonne seulement pour le prestige. Car, le test face à l’Argentine quel que soit le niveau, bon ou mauvais, n’a pas tenu ses promesses. Et puis ce test, sans véritable enjeu, ne sert à rien puisque les Lions de l’Atlas qui se préparent pour la CAN 2019 en été prochain en Egypte devraient se mesurer aux sélections de son continent. On aurait aimé que le Maroc joue des matches amicaux contre des sélections africaines à l’instar de plusieurs pays africains qui ont profité de l’occasion pour huiler leur machine entre eux. On donne à titre d’exemple,  l’Egypte et la Tunisie qui se sont inclinées respectivement face au  Nigeria et l’Algérie sur le même petit score de (1-0). La Mauritanie qualifiée pour la première fois de son histoire à la CAF a préféré faire les corrections nécessaires en s’inclinant devant le Ghana (3-1).

Le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont opté pour des sélections non qualifiées pour la CAN pour s’imposer respectivement face au Mali (2-1) et au Libéria (1-0).

Seul le Maroc est sorti de la règle. Le sélectionneur national, Hervé Renard, qui en a choisi autrement, a voulu faire la fuite en avant, peut être, afin de ne pas être gêné en affrontant une sélection du terroir continental.  Après la défaite face à l’Argentine, Renard a fait savoir que le score le plus logique restait le nul blanc. Mais Renard doit mettre dans la tête que ses Lions ont été battus par une modeste équipe si ce n’est faible alors que cette même formation qui était en plus renfoncée par ses stars dont Messi avait été, 4 jours auparavant, matée par une sélection peu connue de Venezuela  (3-1).

Bref, tournons la page et espérons que Renard et ses Lions puissent rectifier le tir avec de prochains véritables tests, face à de coriaces équipes africaines, dans le proche avenir avant d’aller en Egypte dans 3 mois…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top