Le Maroc doit gagner la bataille

Ne cédons pas à l’ignorance…

Il est certain que dans les cas de grande pandémie, comme ce que vivent actuellement notre pays et le monde, le rôle des médias et des journalistes est d’une grande importance, voire d’une importance capitale.

Les médias authentiques, professionnels et respectueux de l’éthique du métier, ne doivent pas se limiter seulement à informer, expliquer, sensibiliser aux menaces qui guettent notre pays et le monde. Leur mission va au-delà de l’éducation et de la responsabilité professionnelle et sociale, elle implique un engagement patriotique et humaniste qui doit être exercé et invoqué en permanence.

Notre patrie est aujourd’hui confrontée à un sérieux défi et nous sommes tous appelés à mobiliser nos efforts pour que notre pays sorte victorieux de cette guerre et pour préserver notre peuple et sa sécurité.

Oui, les journalistes sont aussi des soldats des premières lignes dans cette bataille décisive, menée par l’humanité entière, contre un ennemi invisible et imprévisible.

Oui, les journalistes professionnels et les vrais médias font aujourd’hui de nombreux sacrifices et s’engagent dans l’effort d’information, de sensibilisation et de responsabilisation. À ce titre, ils méritent tous les égards.

Quand la presse écrite nationale a répondu favorablement, avec désintéressement et dévouement, à la décision du gouvernement de suspendre l’impression et la distribution des journaux papier, elle a investi les canaux électroniques pour assurer son rôle, professionnel et sociétal et s’acquitter de sa mission patriotique aux côtés des autres forces vives de notre nation, engagées dans la lutte contre la propagation de la pandémie.

La presse écrite sérieuse, celle qui a une Histoire et une notoriété à défendre et à préserver, réaffirme aujourd’hui sa fibre militante et patriotique dans ces circonstances difficiles. Elle a permis au Maroc de retrouver son bras médiatique, militant et dévoué, engagé sans relâche pour la défense des intérêts suprêmes de la nation.

Dans ce contexte à haut risque, notre pays et notre peuple ont pu aussi reconnaitre la partie pourrie de cette profession, avec des «médias» poubelles, sans références, sans patrimoine, ignorant le be.a.ba de l’exercice professionnel et emportée par le gain facile. Des médias qui croulent sous l’ignorance, l’abjection, la bassesse qui répandent leurs toxines dans toutes les directions.

Ces médias supposés et parasites se moquent aujourd’hui de la douleur et de la souffrance de notre peuple et ne cherchent qu’à tirer, comme tous les marchands de guerre, profit du contexte en réfutant les conclusions de la science. Ils n’hésitent pas à répandre la discorde en dénigrant les procédures médicales et administratives préventives et proactives décrétées par les autorités Sans aucun doute, notre pays gagnera et le moment viendra pour en parler, entre professionnels dans les cadres des institutions légales, des déboires de cette partie de la profession qui nous entoure. Aujourd’hui, c’est à la Justice et aux autorités de sévir et d’appliquer strictement la loi contre les ignorants et les manipulateurs.

Aujourd’hui, nous savons que sortir de chez soi est un risque pour sa santé et celle d’autrui, et tout le monde devrait savoir que seul le ministère de la Santé est habilité à donner des instructions et des conseils médicaux et que seules les pouvoirs publiques sont responsables de la gestion des affaires du pays.

Quand à nous tous, nous devons tous nous s’y soumettre et y adhérer en restant chez nous et ne sortir qu’en cas d’absolue nécessité.

Nous devons également savoir que la victoire contre cette épidémie est entre nos mains. Nous ne gagnerons que si nous respectons les mesures de précaution annoncées par les autorités sanitaires et administratives.

L’état d’urgence sanitaire imposé aujourd’hui dans le pays est encadré par des lois et décrets spéciaux et la guerre contre l’épidémie menée par le Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi qui suit l’évolution de la situation24 heures sur 24. Un engagement hautement Royal qu’il est salué à travers le monde et par de nombreux observateurs.

L’état d’urgence sanitaire nécessite l’engagement général de tous. Tous ceux qui craignent aujourd’hui pour leur vie, la vie de ceux qui leur sont chers et pour la Patrie doivent par s’impliquer dans la geurre en respectant les mesures de prévention avec force et rigueur.

Nous ne céderons pas aux ignorants, avec leur insouciance et leurs toxines et leurs actes ne seront pas tolérés.

*

*

Top