Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales

Rencontre entre le vice-président de la CGEM et la ministre des AE centrafricain

Aya Lankaoui

Après les trois accords signés par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et son homologue centrafricaine, Sylvie Baïpo-Temon, le 22 octobre 2020 à Rabat, notamment dans trois domaines, à savoir l’artisanat, l’économie sociale et solidaire, la santé et le tourisme; Mohamed Fikrat, vice-président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), et la ministre centrafricaine des Affaires étrangères Sylvie Baïpo-Temon, se sont entretenus au cours d’une réunion le 23 octobre 2020 à Casablanca en vue de booster les investissements maroco-centrafricain.

En effet, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales et de coopération entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne, avec pour visée de consolider l’échange en termes d’expérience dans différents domaines. Entre autres, l’artisanat, l’économie, la santé et le tourisme.

Dans cette optique, lors d’une déclaration à la (MAP) la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, a indiqué que cette rencontre ambitionne de booster les relations entre le Maroc et la Centrafrique afin de promouvoir davantage les investissements des deux pays. Ce qui permettra sans doute de pouvoir renforcer la présence et les opportunités de l’investissement centrafricain au Maroc.

Dans le même ordre d’idées, Baïpo-Temon a également expliqué que cette visite constitue un cadre propice, dans la mesure où elle permet d’inciter les hommes d’affaires marocains à s’investir en République centrafricaine, en prévision de partager l’expertise entre les actionnaires au secteur économique.

Pour Mohamed Fikrat, «cette entrevue a pour objectif d’explorer un environnement coopératif économique favorable au profit des investisseurs locaux et centrafricains, tout en appuyant la consolidation des liens maroco-centrafricain» a-t-il fait savoir. Et d’ajouter que «le Maroc et la Centrafrique partagent les mêmes potentiels».

Le vice-président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), a  également ajouté que «la présence de la banque populaire en République centrafricaine, renforce les liens économiques et financiers entre les deux pays».

Eu égard à ce qui précède, il convient de rappeler que cette rencontre a pour objectif, de consolider une fois de plus, les relations bilatérales et de coopération entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne. Le cas de la Centrafrique qui est un partenaire incontournable, n’en est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top