Le MASI et la décélération de la croissance

Pour cette semaine, nous allons évidemment revenir sur les dernières prévisions de la Banque centrale, notamment au niveau de la croissance économique et de l’évolution des crédits.

Ainsi, pour BAM, la croissance nationale resterait limitée à 2,7% en 2019, ce qui constitue une révision à la baisse de 40 points de base. Aussi, cette croissance est à comparer au niveau de 3,1% en 2018 après 4,1% en 2017. De même, le crédit au secteur non financier, a vu sa progression a ralentir à 3,1% au terme de 2018, et devrait maintenir ce rythme en 2019.

En Bourse, ces prévisions ne sont pas forcément une bonne nouvelle. D’ailleurs, le MASI a craqué le vendredi et fini la semaine sur une baisse de 0,12% malgré les bons résultats de certaines grandes capitalisations. Toutefois, rien n’est perdu car cette atonie de la croissance globale est atténuée par la reprise du rythme des activités non agricoles avec une croissance qui devrait passer de 2,7% à 2,9% en 2018 et 3,4% en 2019. De plus, l’inflation qui a terminé l’année 2018 avec une moyenne de 1,9%, décélèrerait à 0,6% en 2019.

Enfin, sur un niveau plus théorique, nous pensons à Flm que cette décélération de la croissance économique globale est à analyser. En effet, nous pouvons nous poser des questions sur l’impact de l’orthodoxie budgétaire, fiscale et monétaire au niveau de la croissance. Surtout, en s’exposant au libre-échange mondial et en enclenchant la convergence réglementaire avec l’UE, l’économie marocaine prend le risque d’un freinage de la croissance à court et à moyen terme.

Related posts

*

*

Top