Le Moghreb de Fès sacré, s’offre une consolation de prestige

Coupe du Trône 2015-16

Le Moghreb de Fès, relégué la saison dernière en deuxième division du championnat national de football, s’est offert une consolation de prestige en remportant la Coupe du Trône (2015-16), vendredi à Laâyoune.

Au terme d’une finale à rebondissements contre l’Olympic de Safi, et dans un Complexe sportif Mohamed Laghdaf archicomble, le MAS a dû disputer les prolongations, après la fin du temps règlementaire sur un score de parité (1-1), avant d’arracher la victoire grâce, notamment, aux qualités techniques de son attaquant ivoirien Franck Guiza, auteur d’un doublé.

Le club de la capitale spirituelle confirme, ainsi, sa bonne prestation en Coupe, lui qui compte dans son tableau de chasse trois gros calibres, en l’occurrence le Wydad de Casablanca, l’AS FAR et l’Ittihad de Tanger.

Les poulains de Tarik Skitioui se sont offerts un début exemplaire en ouvrant prématurément (dès la 3è minute) le score par le biais de Guiza qui, à la réception d’un long ballon du milieu de terrain, surgit entre deux défenseurs et surprend le gardien mesfioui.

Acculés à courir derrière le score, les hommes de Hicham Dmii ont tenté de jeter tout leur poids dans la bataille, mais ils étaient confrontés au dilemme de l’équilibre entre l’offensif et le défensif, surtout devant un adversaire qui exerçait un pressing haut et menaient des contre-attaques dangereuses.

La présence du duo de pointe des « Jaunes et Noirs », composé des Ivoiriens Koffi Boua et Guiza, donnait, en effet, du fil à retordre aux Mesfiouis et les empêchait d’apporter le surplus humain nécessaire à leur compartiment offensif, qui devait composer avec un bloc opaque du MAS. La délivrance n’allait venir, finalement, que d’un pénalty, exécuté par Mehdi Namli (67è), qui force ainsi les prolongations.

Les extratimes ont repris de là où s’est arrêté le temps réglementaire: une pression de l’Olympic de Safi, qui semblait davantage motivé, et un recul du Moghreb de Fès, visiblement atteint par le but d’égalisation. Et au moment où les Mesfiouis semblaient plus proches de prendre l’avantage, Guiza (encore lui), à l’exécution d’un coup-franc à l’entrée de la zone de réparation adverse, double la mise en brossant bien sa balle, qui rebondit devant le portier de l’OCS et le trompe (99è).

Le Moghreb de Fès remporte, ainsi, son 4è trophée après ceux de 1980 aux dépens de l’Union Sidi Kacem (1-0), 1988 en battant l’AS FAR (0-0 T.R/4-3 t.a.b) et 2011 face au CODM (1-0).

(MAP)

*

*

Top