Le No man’s land d’El Guerguarat fait peau neuve!

Envoyé spécial : Mohamed Touzani (MAP)

Les autorités marocaines ont entamé lundi une grande opération de déblaiement et de nettoyage dans la zone tampon d’El Guerguarat, quelques jours après avoir pourchassé les miliciens du «Polisario» de cet important point de passage entre le Maroc et la Mauritanie.

Plusieurs engins de terrassement ont été déployés par la province d’Aousserd, dont dépend administrativement la région, et les services du ministère de l’Equipement lors de cette opération qui se poursuit mardi et qui vise à déblayer la piste de 3,8 km qui sépare les poste-frontières marocain et mauritanien, et nettoyer la zone en la débarrassant des pneus, des ordures et des carcasses de véhicules abandonnées sur place.

Ces carcasses et déchets sont ensuite évacués vers la fourrière communale.

Il faut dire que cette zone, surnommée «Kandahar» du nom de la célèbre ville d’Afghanistan, est devenue un lieu où ont prospéré par le passé les trafics de tous genres.

C’est là que les trafiquants tentent en effet d’écouler des voitures d’occasion ramenées de l’Afrique d l’Ouest et qui portent souvent des papiers et plaques d’immatriculation falsifiés.

Face aux contrôles stricts imposés par les douanes et les services de sécurité marocains au poste-frontière El Guerguarat, les trafiquants abandonnent ces véhicules dans le désert… En attendant peut-être des lendemains meilleurs !

Les engins nettoient également la zone des déchets et restes des tentes brûlées par les coupeurs de route lors de leur fuite après l’intervention de sécurisation menée vendredi dernier par les FAR en vue de restaurer la fluidité du trafic des biens et des personnes via ce point de passage et mettre un terme aux actes de vandalisme menés par les bandits venant des camps Lahmada.

Lors d’un entretien téléphonique lundi avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, SM le Roi Mohammed VI i a souligné qu’après l’échec de toutes les tentatives louables de l’ONU, le Royaume du Maroc a pris ses responsabilités dans le cadre de son droit le plus légitime, d’autant plus que ce n’est pas la première fois que les milices du «polisario» s’adonnent à des agissements inacceptables dans cette zone.

Le Souverain a ajouté que le Royaume du Maroc continuera à prendre les mesures nécessaires afin d’assurer l’ordre et garantir une circulation sûre et fluide des personnes et des biens à El Guerguarat, et demeure fermement déterminé à réagir, avec la plus grande sévérité, et dans le cadre de la légitime défense, contre toute menace à sa sécurité et à la quiétude de ses citoyens.

Related posts

*

*

Top