Le passeport de vaccination anti covid-19 fait débat en Europe

Voyager, s’attabler dans un café, se saluer. Bref retrouver tout simplement une vie normale pourrait dépendre bientôt de la nécessité de disposer d’un document qui atteste qu’une personne a bel et bien reçu le vaccin contre le Covid-19.

C’est la Grèce, dont l’économie dépend principalement du tourisme, qui en a fait la demande officielle auprès de la Commission européenne.

Cette dernière ne serait pas contre mais ne souhaiterait pas non plus en faire une obligation, du moins pour le moment au nom du principe de la liberté.

C’est justement au nom de cette liberté et surtout la non discrimination que la France a été le premier pays à s’y opposer.

Par la voix de son Secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune, la France y voit «un débat très prématuré ».

Pour lui, «avoir aujourd’hui un passeport qui octroierait plus de droits à certains qu’à d’autres, serait choquant, ce n’est pas notre conception de la protection et de l’accès au vaccin ».

Au Danemark par contre et sans attendre l’aval de l’Union européenne, les autorités s’apprêtent à lancer bientôt «le passeport du vaccin Covid-19″, un document officiel dont l’annonce d’introduction a déjà reçu le soutien de plusieurs professionnels, comme les compagnies aériennes et les organisateurs de festivals.

Le ministère de la Santé « travaille sur un passeport vaccinal Covid-19 qui devrait être prêt début 2021 », rapportent les médias, précisant que les personnes vaccinées dans le pays pourront télécharger ledit document via un site dédié du ministère.

La campagne de vaccination a démarré en Europe fin décembre selon un calendrier de priorités, mais elle a été perturbée par des retards de livraison notamment du vaccin développé par Pfizer.

Cependant, malgré la lueur d’espoir que donnent ces premières injections, des inquiétudes sont nées ces derniers jours après le signalement, dans plusieurs pays européens de nouvelles variantes du coronavirus.

Le rebond des contaminations ne facilite pas non plus la donne, puisque de nombreux pays sont de nouveau soumis à des restrictions allant du confinement général (Autriche, Portugal) au couvre feu (France, Belgique), en passant par la fermeture des commerces et activités non essentiels.

*

*

Top