« Le rôle de la communication pour la réussite de tout projet cinématographique »

« In Conversation with… » Tilda Swinton, actrice écossaise

L’actrice écossaise Tilda Swinton a souligné le rôle clé de la communication entre les membres de l’équipe de tournage pour la réussite de tout projet cinématographique, lors d’une rencontre lundi dans le cadre de la section « In Conversation with… » de la 20ème édition du Festival international du film de Marrakech.
Admirative devant la cinéphilie du public du festival, Tilda Swinton est revenue sur les étapes phares de sa carrière, les réalisateurs avec qui elle a travaillé et les rouages du processus de création cinématographique.
En visionnant des extraits de « Caprice », « Eternal Daughter » et « Orlando », l’assistance a pu découvrir une artiste sensible aux détails, volontaire et audacieuse, devant et derrière la caméra.
Cherchant toujours à créer un lien unique avec le spectateur, Tilda a dit accorder un « intérêt tout particulier au cadrage » et considérer les personnages d’un film comme « à part entière ».
Outre son parcours, Tilda Swinton a partagé avec l’assistance son regard sur l’évolution du cinéma dans un contexte international marqué par la déferlante du streaming et la crise du covid, expliquant que la pandémie a permis aux spectateurs de saisir l’importance de l’expérience collective apportée par le cinéma.
Actrice, scénariste et productrice écossaise, Tilda Swinton a débuté sa carrière d’actrice en 1985 dans Caravaggio de Derek Jarman. Leur collaboration inclut sept autres films, dont The Last of England (1987), Edward II (1991, Meilleure Actrice, Mostra de Venise) ou Wittgenstein (1993). Elle noue des relations avec des réalisateurs comme Jim Jarmusch (Only Lovers Left Alive, 2013 et The Dead Don’t Die, 2019), Luca Guadagnino (Amore, 2009; A Bigger Splash, 2015; Suspiria, 2018), Joanna Hogg (The Souvenir Part 1 et Part 2, 2019 et 2021; The Eternal Daughter, 2022) ou encore Bong Joon-ho (Le Transperceneige, 2013 et Okja, 2017).
Tilda Swinton a également tourné avec la réalisatrice Lynne Ramsay (We Need to Talk About Kevin, 2011) et le grand réalisateur hongrois Béla Tarr (L’Homme de Londres, 2017). En 2020, elle reçoit un Lion d’or à la Mostra de Venise et le Prix de la BFI en récompense à l’ensemble de son œuvre cinématographique.
Plus récemment, elle a tourné dans Trois mille ans à t’attendre (2022) de George Miller, dans Asteroid City (2023) de Wes Anderson ou The Killer (2023) de David Fincher, en compétition à la 80ème Mostra de Venise.
Entre anecdotes savoureuses et discussions à bâtons rompus sur leur vision et leur pratique du métier, acteurs, réalisateurs, scénaristes et producteurs sont conviés dans le cadre de la section « In Conversation with… » à échanger librement avec le public du festival.

Top