Les acteurs du tourisme se rebiffent à Agadir

A l’instar de leurs homologues de la cité ocre, les professionnels du tourisme dans le Souss, toutes disciplines confondues, sont montés au créneau, vendredi dernier, dans un palace de la station balnéaire du centre du royaume.

Le Conseil Régional du Tourisme, structure fédérative du secteur et force de proposition, se met à pied d’œuvre pour mobiliser tous les acteurs du domaine en grande souffrance, en ce moment crucial de la pandémie. Ce jour-là, tout le monde était là à plaider sa cause, à se concerter et suggérer les remèdes idoines à leur récession criante.

Le ton à cri et à cor, le propos à boulet rouge, l’assistance  tenait un discours saisissant, tout en se montrant si déterminé à surmonter leur malheur. «Si les mesures immédiates d’allégement ne sont pas annoncées officiellement par l’exécutif et si le soutien de l’Etat n’est pas programmé, les établissements touristiques risquent la fermeture et l’arrêt de travail des milliers de salariés et de familles entières en chômage», pouvait-on lire dans le communiqué rendu en public, à l’issue de cette énième rencontre de consultation synergique.

Il était question de rassembler tout ce bon monde pour une collecte étoffée des doléances et formuler un plaidoyer persuasif de l’état désolant auquel il va falloir faire face, dans la mutualité.

Cette chaîne de valeur ambitionne d’être traitée par les décideurs comme étant des leviers avérés  de développement du secteur en s’adjugeant le terme du contrat-programme, notamment le remboursement de la CNSS (2000 dhs), au 31 décembre, de la même façon que ce qui a été voté pour les hôteliers.

De même, il a été revendiqué de se faire inclure dans le contrat-programme relatif aux 21 mesures liées aux aspects financiers, tels le report d’échéances, exonération fiscale…

D’autres requêtes sont également évoquées, en particulier la levée des restrictions de fermeture, l’autorisation des activités, l’activation des amendements des textes des guides, l’accélération de la  remise des subventions CNSS,… Il va sans dire que cette réunion dont l’objet étant de resserrer les rangs et d’harmoniser les actes à mettre en avant, vient à point nommé, à la veille de la venue de la ministre du tourisme dans la capitale du Souss en vue de mettre en action une panoplie de démarches et mettre à contribution les conditions de la relance  effective de l’activité touristique dans sa globalité.

*

*

Top