Les atouts d’une région!

«Taciturne et peu bavard», disent les uns, «Discret à outrance», rétorquent les autres. «Pas assez fonceur», estiment les malins ou encore «Fin méthodique», reconnaissent les sages…Tels seraient, sans doute, les réflexions des observateurs de la région Souss Massa à l’adresse du Wali.

Conscient de l’acuité de cette transition, il s’ingénie à procéder, faut-il bien le rappeler, avec pondération et doigté. Il est clair que l’homme, depuis son avènement, a horreur des coups de projecteurs et de manchettes louant ses évolutions, tout en tenant du recul enveloppé de respect certain. Cette minutie qu’il arbore n’a d’égal que son tempérament sobre mais lucide.Qu’y a –t-il donc derrière cette physionomie rassise et posée?

Visiblement, il opte résolument pour une stratégie inclusive consistant à favoriser, d’abord, l’écoute et l’échange, parmi toutes les constituantes en présence. La parole est délibérément donnée à autrui pour s’exprimer dans la foulée, sur l’état d’avancement des réalisations de projets et les contraintes et les insuffisances qui sévissent encore. Pendant ce temps, il se contente d’écouter et de prendre note avant d’exhorter vivement l’assistance  à mutualiser les énergies et capitaliser les ressources dont regorgent ces zones respectives.

Ce tour d’horizon s’avère donc indispensable en vue d’établir des constats fiables et dresser des bilans avérés, à partir de cette large ébauche de proximité. Il est, en fait, bien clair que cette démarche empreinte de méthode,  ambitionne de constituer des dossiers plausibles sur telle ou telle question afférentes aux mesures à prendre.

Dans le même ordre d’idées, il convient aussi de souligner que cette option participative est censée inciter tous les intervenants des affaires locales à interagir dans la synergie et la communion. Maintenant que les visions sont, à priori, plus tangibles et les chemins à suivre plus dégagés et balisés, on s’attendra à des réactions plus concrètes. Nul  besoin de rappeler que les besoins sont de plus en plus intensifs et insistants. Au-delà des enjeux structurants qui assaillent une métropole agissante telle Agadir, avec ses satellites périurbains en mal de progression, l’intérêt est quasiment focalisé sur le monde rural qui représente la quasi-totalité du territoire de la préfecture. Là-dessus, les affres de la vie quotidienne sont saillantes et criardes.

En faisant le contour de ces patelins, depuis les sites balnéaires du littoral aux confins des M’sguina, en passant par les sommets des Ida Outanane, les déficits prolifèrent, en termes de dotation en eau potable, à cause des aridités étouffantes, d’alimentation en électricité dans les douars les plus reculés, de mise en place de réseaux d’accès, de lutte contre l’enclavement, la précarité et la paupérisation, de mise en œuvre d’écoles de qualité à même de résorber le décrochage et l’abandon scolaires, de structures de santé où les soins sont à portée de main, d’aires de sport, de culture et de création en mesure de combler les jeunes, de moyens de transport susceptibles de permettre les déplacements dans le confort, la régularité et l’abondance…Une feuille de route qui ne tient pas en compte toutes ces dispositions sine qua non au service des citoyens est, immanquablement, vouée à l’échec. Car l’élément humain demeure au centre de toute expansion escomptée.

Dans ce sens, il est constaté que la culture de conflit, qu’on avait l’habitude de percevoir par le passé non sans amertume, n’a plus, apparemment, de place dans cet entrain mutualiste et fédérateur. Le développement pérenne auquel aspirent les populations, en particulier celles qui endurent la misère et le dénuement n’est, en effet, possible que dans l’optimisation des efforts de toutes les parties en présence.

Le réel meneur d’homme est incontestablement celui qui puisse rassembler tout ce potentiel humain et naturel et aller de l’avant, dans un esprit solidaire et créatif. Vraisemblablement, la région Souss Massa en a tous les moyens.  Certes, la route est parsemée d’embuches, mais la volonté y est!

*

*

Top