Les bienfaits des activités physiques

Les activités physiques relevant du sport ont leurs effets bénéfiques sur le corps humain et la santé des personnes. Mais pourvu que ces efforts physiques soient effectués d’une manière équilibrée et surtout scientifique, notamment pendant le jeûne du mois sacré du Ramadan.

Jusqu’à la fin du 19e siècle, dans l’esprit de chacun, la santé équivalait à l’absence de maladie. Cette notion s’expliquait assez aisément par l’existence de grandes épidémies et de maladies infectieuses meurtrières, par un équilibre social souvent précaire et aussi par une mortalité importante.

Ce n’est qu’au début de ce siècle que les victoires sociales ont fait percevoir une notion positive de la santé, définie comme un état de bien être physique, mental et social et qu’on retrouve d’ailleurs dans la constitution de l’OMS adoptée en 1946, pour préserver ce capital qui est la santé. Pour cela, il faut faire recours au sport qui reste le pilier du bien-être dans son corps.

Comme disait le proverbe «Prévenir mieux que guérir», l’activité physique adéquate améliore la santé, le bien-être et réduit le stress.

A l‘instar de la journée mondiale du sport qui a été mémorisée à  Benslimane dans son but d’encourager l’activité physique et préserver une vie saine par la création d’associations sportives au sein des entreprises.

«Qu’est ce que l’activité physique»?

Marcher, courir, pédaler, monter les escaliers, nager, skier, mais aussi, jardiner, pelleter de la neige ou jouer dans le plein air en plein  oxygène… constituent d’autres bons  exemples. En pratique, il ne faut pas perdre de vue que : «plus nos conseils sont simples à appliquer plus ils sont suivis». Etre actif dépend de l’âge, mais aussi des capacités  physiques. Cependant, sauf contre indication liée à l’état physique (grossesse, handicap spécifique, troubles particuliers…), tous les sports sont bénéfiques pour l’organe des êtres humains : footing, natation, musculation, sports collectifs, aérobic à domicile… L’essentiel c’est de consacrer au moins 30 minutes, si ce n’est plus, chaque jour.

Pratiquer des activités physiques et sportives est une condition indispensable d’un bon développement. C’est pourquoi il est recommandé aux enfants et aux adolescents de faire plusieurs fois  par semaine des exercices qui consolident les muscles et nourrir les articulations, le mouvement favoriserait l’absorption d’éléments nutritifs par le cartilage. Chez l’adulte, l’exercice prévient des problèmes squelettiques ou articulaires tels que l’ostéoporose. Chez les ainés, pratiquer des équilibres peut diminuer le risque de chutes. Sur le plan cardio- vasculaire, le cœur sollicité par l’activité physique se trouve en bon état. En effet, la tension artérielle diminue et améliore le retour veineux, sans omettre l’activité physique qui est fortement recommandée chez les malades diabétiques.

D’autre part, le premier effet connu de l’activité sportive est son impact sur l’humeur. Bouger apporte des sensations agréables et améliore le moral. Pendant un effort physique, l’hypophyse et l’hypothalamus secrètent de l’endorphine et de la sérotonine hormones responsables de la sensation de bien-être. Ces hormones régulent également le sommeil et l’appétit.

L’activité physique améliore la santé, réduit le stress, renforce le cœur et les poumons, augmente le niveau d’énergie, aide à atteindre et à maintenir un poids santé, et favorise une philosophie de vie positive.

Dans l’ensemble, le rôle des professionnels de la santé est de promouvoir un mode de vie sain en incluant une bonne alimentation et une bonne activité physique, régulière et modérée, comme la marche rapide, le vélo, l’exercice sur ballon, l’étirement, ou bien des activités de renforcement, la montée de marche, le lever de poids etc…

Mohamed Ouaqa (stagiaire)

*

*

Top