Un vétéran et grand militant d’une immense modestie

Adieu camarade Mohamed Laâdam

Le Secrétariat général du Parti du progrès et du socialisme a annoncé le décès du camarade Mohamed Laâdam, membre de la Commission de contrôle politique et d’arbitrage du Parti. En voici le contenu :

«Le Secrétariat général du Parti du progrès et du socialisme a appris avec énormément de tristesse et une profonde émotion le décès de notre camarade Mohamed Laâdam, l’un de nos militants les plus valeureux et un vétéran du Parti, que Dieu l’entoure de Sa sainte miséricorde.

En cette tragique circonstance, alors que nous évoquons les valeurs de notre défunt, qui a grandi dans les rangs du Parti, nous avons en mémoire sa contribution à son rayonnement organisationnel et militant. Il était, paix à son âme, le modèle du militant organique qui a contribué par ses apports militants, depuis la fin des années 1970, à l’enracinement du Parti  dans la capitale Rabat, à Skhirat et Témara. Il avait commencé son parcours militant  où il a laissé le souvenir du militant responsable pleinement engagé au sein de la section de la Jeunesse marocaine pour le progrès et le socialisme (JMPS) à Rabat et membre de son bureau national.

Au fil de cette vie pleine, il a pu démontrer, à travers ses nombreuses responsabilités, la grandeur de son esprit et sa singularité à faire preuve de son engagement  sérieux et responsable dans le travail juvénile organisé. Surtout qu’il a été un lauréat de l’Ecole normale de Meknès. Ce qui s’est reflété au niveau de ses contributions qui attribuaient au domaine pédagogique toute la place requise en matière d’efforts et d’apports désintéressés.   A plus forte raison qu’il a reçu sa formation pédagogique et politique sous la direction de feu le camarade Mustafa Azzaoui.

Le défunt a également porté la bannière du parti dans plusieurs élections communales à Yakoub Al Mansour.

Aussi, parmi ses responsabilités au niveau national, il faudra rappeler qu’il a été élu membre du Comité central, ainsi que membre du Secteur de l’Education et de la formation du Parti. Il est ainsi resté fidèle aux principes et valeurs du Parti, tout au long de son parcours politique, sans le quitter, quand il a milité, durant les dernières années, au sein de la Section d’Ahssaine à Salé du PPS. Il sera ainsi élu, lors du Xème congrès national, en tant que membre de la Commission de contrôle politique et d’arbitrage du Parti.

Sur le plan syndical, le regretté défunt était très actif au sein de l’Université marocaine où il était connu pour son sérieux et son engagement syndical, fort, au sein de la Fédération nationale de l’Enseignement (UMT). Ce qui faisait de lui un militant exemplaire, connu et bien apprécié de ses collègues enseignants.

Face à ce deuil cruel, nous présentons nos condoléances attristées et nos sentiments de compassion et de réconfort à son honorable épouse Nora Saâdani, à ses enfants Sabir, Nadir, Fatima-Zahra, à ses frères et sœurs, à tous les membres de sa famille, à ses nombreux camarades et amis, implorant le Tout puissant de leur accorder patience et quiétude et au défunt Sa miséricorde.

«Nous sommes à Dieu et à Lui nous revenons».

Les condoléances de Nabil Benabdallah

A la suite du décès du camarade Mohamed Laâdam, membre de la Commission nationale du contrôle politique et d’arbitrage du PPS, le Secrétaire général Mohamed Nabil Benabdallah a adressé le message de condoléances suivant à la  famille du regretté défunt.

«Avec une grande tristesse et une profonde peine, j’ai le décès du camarade Mohaed Laâdam, membre du comité central, que Dieu le bénisse de toute l’étendue de sa miséricorde.

Face à cette grande tragédie, je présente, en mon nom et au nom des membres du bureau politique et du comité central, ainsi que de toutes les militantes et militants du Parti, l’expression sincère de mes condoléances et de mes sentiments de sympathie à son épouse Nora Saâdani et à ses enfants Sabir, Nadir, Fatima-Zahra, et à tous les membres de la famille du défunt, à ses amis, et implore le Tout puissant de leur accorder patience et consolation et au défunt Sa sainte miséricorde.

«Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons».

*

*

Top