«Les constellations de la Terre» à Casablanca

Vernissage de l’exposition de l’artiste Saïd Afifi

Le vernissage de l’exposition «Les constellations de la Terre» de l’artiste plasticien Saïd Afifi a eu lieu, mardi à la galerie d’art «L’Atelier 21» à Casablanca.

Dans son solo show qui se poursuit jusqu’au 05 mars, l’artiste explore la dimension anthropologique de la révolution numérique, en cherchant à comprendre comment les nouveaux outils technologiques modifient en profondeur notre vision.

Les toiles exposées bouleversent la perception du paysage et représentent des dessins qui viennent relayer différentes prises de vues satellitaires fascinantes qui transforment le genre de la peinture de paysage tel que défini dans l’histoire de l’art et qui s’évertuent à faire émerger une nouvelle temporalité incluant tout autant le passé que le futur.

Dans ses oeuvres qui invitent à la réflexion, Saïd Afifi traite les problématiques du paysage naturel, du biomimétisme et de l’impact des nouvelles technologies dans l’observation du monde.

Dans une déclaration à la MAP, Saïd Afifi a indiqué que cette exposition est une sorte d’anthologie sur la question du paysage, non seulement comme un espace mental, politique et poétique, mais aussi comme fatalité des lieux.

«Je pars du principe de corréler les moyens technologiques avec lesquels on capte et on enregistre le monde avec l’histoire de la peinture», a-t-il expliqué, notant qu’entre les deux il y’a un espace étroit qui n’engage ni l’un ni l’autre, et qui fonctionne comme une brèche poétique sur ces paysages.

Dans cette approche, le paysage génère une certaine froideur étant donné qu’il est scruté par les moyens technologiques, a ajouté l’artiste, relevant que l’idée est de faire en sorte que ces paysages s’émancipent de leur fonction initiale pour retrouver une faculté de poésie et de beauté.

Né en 1983 à Casablanca, Saïd Afifi est lauréat de l’Institut des Beaux-arts de Tétouan en 2008. Très doué à la fois en dessin et en peinture, avec un soin millimétré apporté dans le traitement du détail, il produit des œuvres à part dans le paysage plastique au Maroc.

Fasciné par l’archéologie, les lieux futuristes, les images scientifiques des montagnes et des fonds marins, Saïd Afifi ouvre au paysage, un genre classique, des possibilités d’expression inédites. Il apporte aussi la preuve que l’artiste peut exploiter les outils les plus à la pointe de la technologie pour donner une nouvelle vigueur à la peinture et au dessin.

Les œuvres de Saïd Afifi ont intégré des collections publiques et privées, notamment le Musée de Bank Al-Maghrib (Maroc) et le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (Maroc).

Étiquettes ,

Related posts

Top