Les Rouges accueillis en héros à leur retour à Casablanca

Le public du Wydad de Casablanca a réservé un accueil des plus chaleureux aux joueurs des «Rouges et Blancs», lundi dernier, à l’aéroport Mohammed V, à leur retour de Pretoria avec en poche la qualification en finale de la Ligue des Champions de football.

Les Wydadis, finalistes de cette nouvelle édition de la Champions League en 2019, ont eu droit un accueil en grande pompe à l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Joueurs, staff technique et tous les membres de la délégation du WAC ont été chaleureusement félicités par les nombreux supporters des Rouges présents sur place.

C’était lundi, deux jours après que le WAC ait fait le nécessaire contre les Sud-africains de Mamelodi Sandows en arrachant le nul blanc lors de la demi-finale «retour» dans leur fief à Pretoria, conservant ainsi la victoire du match «retour» de (2-1) réalisée à Rabat.

Le WAC pense aujourd’hui à son prochain adversaire, l’Espérance de Tunis, contre lequel il va croiser le fer en fin de compte.

Heureux donc qui comme ces Wydadis qui vont assurer la présence du Maroc en Ligue des Champions pour la 4e fois de leur histoire avec 2 titres remportés au détriment d’Al Hilal du Soudan en 1992 et Al Ahly d’Egypte en 2017. Le hasard a toujours voulu que le WAC joue ses finales continentales contre des clubs arabes puisque l’autre finale en 2011 l’a été contre cette même formation de l’Espérance Tunis qui avait remporté le titre à Radès (1-0) après le nul blanc (0-0) à Casablanca.

En 2019, ce sera donc la revanche pour le WAC ou la confirmation pour l’EST. Les chances restent égales pour les deux protagonistes qui veulent retrouver le chemin de la gloire. L’EST qui est détentrice du titre en 2018 restait sur deux autres sacres en 1994 et 2011 tout en jouant 4 finales en 2012, 2010, 2000 et l’édition de 1999 perdue face au Raja Casablanca au stade El Menzeh.

Le WAC, lui, vise un 3e sacre pour enrichir son palmarès et égaler le nombre de victoires de son voisin rajaoui vainqueur  de cette compétition à 3 reprises lors du siècle précédent (1999, 1997 et 1989).

C’est donc un nouveau défi pour le WAC qui se trouve dans une mission difficile mais pas impossible afin de défier l’adversaire tunisien même si ce dernier ne semble pas prêt à subir une seconde défaite en 2 mois face à des clubs marocains après la supercoupe d’Afrique remportée par le Raja Casablanca en mars dernier à Doha.

Pour le moment, place à la fête de cette belle qualification des Wydadis en attendant le verdict d’une finale des plus prometteuses même si l’aller est prévu à Casablanca le 25 mai et le « retour » est programmé à Tunis le 31 du même mois.

Que la fête continue pour le football marocain qui est tellement heureux d’avoir deux clubs en finales continentales avec l’autre formation de Berkane qui vient de réussir un premier exploit dans son histoire. La RSB qualifiée en finale de la Coupe de la CAF contre le Zamalek d’Egypte cherchera son premier sacre continental de l’histoire pour succéder au Raja détenteur du titre. Cela même si les Orangers vont jouer la finale «aller» à domicile avant de penser au titre dans le fief des «Pharaons»…

Rochdi Ben Mhammed

Related posts

*

*

Top