Ligue des Champions: Duels chauds pour les favoris en 2e journée

La Ligue des champions d’Europe se poursuivra au milieu de cette semaine avec les matches de la 2e journée de la phase de poules. Des deux principaux favoris vont disputer des matches chauds à l’extérieur. Il s’agit du champion en titre, le Real Madrid, qui se déplacera à Moscou avec une formation amoindrie par l’absence de certains joueurs de ses titulaires, notamment Ramos et Bales blessés. Le Barça qui reste grand rival du Real même s’il s’est contenté des quarts de finale, la saison écoulée, évoluera également loin de ses bases dans le fief de Tottenham.

Tous les cadors européens ont assisté impuissamment aux trois sacres consécutifs des Merengues, qui se sont offert quatre des cinq dernières éditions de la coupe aux grandes oreilles. Si d’autres se sont faits piéger, d’autre victime un réveil tardif la saison dernière, tous les grands clubs ont largement profité de l’intersaison pour mieux se préparer en vue de se doter des moyens adéquats cette saison pour reconquérir le trophée continental, que certains n’hésitent pas à en leur l’objectif principal de la saison.

On ne se lasse jamais de gagner, gagner et gagner encore surtout au football. Dans une compétition, le tenant du titre est toujours favori selon les experts. Cela étant le Réal de Madrid, avec un nouvel entraineur et sans son génie Cristiano Ronaldo parti à la Juve, aura bien envie de démontrer qu’il est tout aussi capable de réussir des succès sans la star portugaise. Plus facile à imaginer qu’à faire, la concurrence semble très rude cette saison, avec en premier lieu le FC Barcelone, l’ennemi juré qui compte bien détrôner les Merengues du sommet de l’Europe.

Lionel Messi, auteur d’un triplé contre le PSV Eindhoven à l’entame même de la nouvelle aventure, a signifié que la Ligue des Champions reste l’objectif numéro 1 des Catalans cette saison. Ayant lié l’acte à la parole, voici un message fort et clair de la Pulga, largement suffisant à qui veut le savoir, que c’est le retour du grand Barça. Là, entre le Barça et le Réal, il s’agit d’une rivalité née en Espagne, mais qui se manifeste partout dans le monde à travers les ondes de la passion du football qui est un «ascenseur émotionnel».

Toujours parmi les favoris cette saison, il y’a le club Piémontais, Juventus de Turin, qui est un sérieux prétendant pour le titre, ce qui explique d’ailleurs quelque part l’achat du meilleur buteur de toute l’histoire de la compétition Cristiano Ronaldo pour pouvoir s’offrir la coupe cette saison. Les Reds de Liverpool, finalistes malheureux la saison dernière ont bien l’intention de refaire ce qu’ils avaient réussi l’an passé. Leur victoire contre le PSG en est d’ailleurs une preuve.

L’Atlético Madrid, après deux finales perdues sur les quatre dernières saisons (2014 – 2106), les Rojiblancos se sont offert la Ligue Europa la saison dernière pour mieux rebondir en Ligue des Champions cette année. Ce trophée en Europa League plus le fait que ce soit leur stade qui accueillera la prochaine finale de C1, ces facteurs constitueront une motivation supplémentaire chez les hommes de Diego Simeone à vouloir aller au bout de l’aventure.

Le Bayern Munich reste également un très grand d’Europe, ils auront envie de prouver ce statut cette saison. Contrairement au PSG, qui ne parvient pas du tout à dépasser les quarts  de final depuis plusieurs années maintenant, mais avec ses grands joueurs et avec un peu plus de solidité et de consistance, ils pourront atteindre une nouvelle fois au moins le même niveau de la compétions. Idem pour Manchester City également qui a énormément de potentialité et surtout un grand entraineur qui, malgré la défaite contre l’Olympique Lyonnais qui signe son grand retour aussi en C1, les Citizen ont les moyens d’aller plus loin cette saison.

Certaines équipes comme l’Inter Milan qui est aussi de retour en Ligue des Champions cette saison, les Spurs de Tottenham, le Napoli, le Borussia Dortmund, pourront créer la surprise en s’invitant à la table des grands. Une stratégie qu’a usée l’AS Roma pour s’offrir le Barça en quart la saison passée avant d’échouer en demie contre Liverpool.

Gros calibres du tournoi, favoris, outsiders, ou autres équipes surprises, la seule question qui taraude sans doute les esprits des amateurs du ballon rond est bien de savoir, qui soulèvera le trophée continental cette saison?

En attendant la réponse, le 1er juin prochain au Stade Métropolitanode Madrid, place cette semaine à la 2e journée de la phase de poules qui promet beaucoup.

Top