Magnetti Marelli s’installe à Tanger

Le Maroc renforce son statut en tant qu’un des principaux pays spécialisés dans l’industrie automobile, dans la zone MENA, en accueillant de nouvelles branches de l’industrie automobile. Eh oui ! Récemment, le leader italien de production des pièces de rechangea donné le premier coup de pioche pour la construction de son usine de production d’amortisseurs à Tanger. Il s’agit d’un investissement d’une valeur de 405 millions de DH qui permettra la création de 500 emplois. Il a également signé une convention d’investissement estimée à 312 millions de DH pour une deuxième usine.

Le géant italien de la production des pièces de rechange a donné récemment le feu vert aux travaux de construction de sa méga-usine de production des amortisseurs pour voitures et véhicules utilitaires, dans la Zone Franche «Tanger Automotive City», en présence de Pietro Gorlier, PDG de Magneti Marelli Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique et Fouad Brini, Président de Tanger Med.

Cette nouvelle unité de production, dont la convention d’investissement a été signée l’année dernière, à Rabat, correspond à un investissement de 405 millions de dirhams et permettra la création de 500 emplois directs.

Moulay Hafid Elalamy s’est félicité, à cette occasion, de l’implantation au Maroc d’un leader mondial de production d’équipements automobiles et a déclaré «qu’avec ce projet industriel, un nouveau métier se développe au Maroc et la filière automobile nationale gagne en intégration. L’activité de Magneti Marelli profitera aussi au tissu de fournisseurs locaux auprès desquels s’approvisionnera l’usine de Tanger».

L’établissement industriel qui couvre une superficie d’environ 20.000 m², devrait démarrer son activité en 2019 et atteindre une capacité de production annuelle de 6 millions de pièces. Le projet vise à accompagner les clients de Magneti Marelli présents au Maroc et au sud de l’Europe (Espagne, Italie et Turquie). Lors cette cérémonie, Elalamy et Gorlier ont procédé à la signature d’une convention d’investissement portant sur la construction, sur le même site, d’une deuxième unité consacrée à la production de systèmes d’éclairage, de systèmes électroniques et de pédales.

Ce nouveau projet, nécessitant la mobilisation d’un montant prévisionnel de 312 millions de dirhams, permettra la création de 200 emplois additionnels. Elalamy a précisé, à ce titre : «nous nous réjouissons que la dynamique actuelle de notre industrie automobile ainsi que le positionnement affirmé du Royaume sur ce secteur aient conduit le groupe Magneti Marelli à élargir son activité au Maroc. Notre ambition est de construire autour du groupe un écosystème performant favorisant la montée en valeur dans les filières et une intégration poussée de la chaîne de valeur de l’automobile».

Force est de souligner que Magneti Marelli conçoit et produit des systèmes et des composants de pointe pour l’industrie automobile. Avec 86 unités de production et 14 centres de R&D répartis dans 19 pays, environ 43.000 collaborateurs et un chiffre d’affaires de plus de 7.9 milliards de dollars US en 2016, le groupe fournit tous les plus grands constructeurs automobiles d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud et d’Asie-Pacifique. Membre principal dans le tour de table du groupe Fiat Crysler Automobile, il produits des lignes de produits qui incluent systèmes électroniques, éclairage, mécanismes de propulsion, systèmes de suspensions et d’amortisseurs, échappements, pièces et services après-vente, composants et modules en plastique et motorsport.

Atabi Badr

Top