Mais où est donc la preuve?

Le Covid-19 est un produit de laboratoire?

Le nouveau Coronavirus, baptisé Covid-19 serait, selon l’auteur d’une vidéo transférée ces jours-ci sur la toile, un produit de laboratoire et non de la nature.

D’entrée,  l’orateur l’affirme en toute insouciance, sans citer ni source, ni thèses scientifiques pour étayer ses propos qui exposeraient ses «fans» et leur entourage immédiat et lointain à de grands dangers de la pandémie du Covid-19. Et oui, «la langue ne contient pas d’os», comme dit l’adage. L’auteur de ce pamphlet prétend détenir depuis le début des années 80 du siècle dernier, des «secrets» qu’il révèle au grand jour, accusant des chercheurs français et chinois travaillant dans un laboratoire dans la ville chinoise de Wuhan, d’être derrière ce «complot».

Il fait une présentation étymologique du terme Corona (couronne) et il en déduit que ce virus est faible, mutant, n’est pas volatile et qu’il se transmet par le contact et le toucher. Il se permet vers la fin de son histoire de parler du Pr Raoul qui dirige un institut international à Marseille, lui qui vient de mettre au point un traitement de la maladie à base de Nivaquine.

Si le développement de l’Internet a facilité à des millions de personnes la vie, il a par contre ouvert l’appétit à une autre partie de ses usagers de s’enrichir par le recours à tous les moyens, y compris celui de mettre en péril la vie des gens. Il en va ainsi de l’auteur de ce pamphlet qui lance son message parmi les milliers d’autres, véhiculés pêle-mêle sur la toile.

D’aucuns avancent des idées, des mystères et des vérités. D’autres amplifient des fakes news, des mensonges, des complots, des crimes, des scènes irréelles etc…Malheureusement, tous ces genres trouvent leurs publics. «Chaque céréale a son acheteur» ? Ce qui rend difficile la distinction du bon grain et de l’ivraie.

Pour le journaliste, il est indispensable de ne jamais oublier et d’avoir toujours à l’esprit «la source fiable et crédible» de ses informations pour bannir une fois pour toutes la diffusion insouciante des fakes news et des complots imaginaires qui infestent en ces temps de pandémie les réseaux sociaux. C’est le meilleur moyen d’arrêter l’empoisonnement progressif du corps social, déjà affaibli par les effets dévastateurs de la pandémie à travers le monde.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top