Mohcine Akhrif: une départ tragique…

Triste information venue cette fois-ci du Nord, plus précisément de la ville de Tétouan. Le poète, écrivain  et critique littéraire, Mohcine Akhrif n’est plus.

En effet, le président de l’Alliance des écrivains du nord du Maroc et membre de l’Union des écrivains du Maroc (UEM) a tiré sa révérence «électrocuté», le temps où il animait une conférence  dans un stand à la Fête du livre organisée à la «Place El Feddan» au cœur de la colombe blanche, Tétouan. La fête du livre s’est transformée à un deuil ! Et l’information de son départ a fait le tour des réseaux sociaux. Triste sort…

«Le poète est mort. Électrocuté. Il avait quarante ans. La Fête du Livre ! La Tente de la Poésie n’a pas résisté aux fortes pluies à Tétouan. Selon des témoins, tout était imprégné d’eau. L’amplificateur du son, les fils, les tapis, les chaises. Des qu’il prend le micro pour réciter ses poèmes… il perd connaissance.

Le dimanche 21 avril à 18h30. Ne fallait-il pas reporter cette activité? Que Dieu accueille en son vaste Paradis l’Âme du poète», a écrit le poète et artiste peintre, Azdine Hachimi Idrissi sur le mur de sa page face book. Un destin tragique pour un poète jeune, dynamique et généreux. «Une information choquante.

Une mort étrange, bouleversante d’un créateur au summum de la création», a commenté le poète et journaliste, Yassin Adnan. Pour certains cette mort est absurde. «Absurde: décès d’un poète électrocuté par un microphone mouillé !», ajoute le poète, Bhiri Tétif Abdellatif.

En outre, les autorités locales ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident. Natif de la ville de Laarche, Mohcine Akhrif est titulaire d’un doctorat dans le récit de voyage. Il est à rappelé qu’il est aussi l’auteur de plusieurs romans, nouvelles et articles critiques.

M.N.Youssef

Top