Mutandis: Sogécapital Bourse recommande d’acheter le titre

La société de bourse Sogécapital recommande d’acheter le titre Mutandis sur la base d’une valeur cible de 228,9 DH  par action, soit un potentiel de 27,1% par rapport au cours observé le 05 avril 2019.

En effet, les analystes de Sogécapital Bourse estiment une croissance moyenne annuelle du chiffre d’affaires de la catégorie «Jus de fruits» de l’ordre de 18,7% sur les cinq prochaines années. Le chiffre d’affaires devrait ainsi passer de 55 millions de DH en 2018 à 129,9 millions de DH en 2023. Le poids du chiffre d’affaires de l’activité «Jus de fruits» devrait passer de 4,0% en 2018 à 7,1% en 2023. En termes de marge brute, l’activité devrait générer 49,6 millions de DH en 2023, avec un taux stable sur toute la période prévisionnelle, soit un taux de marge brute de 38,2% correspondant au taux observé en 2018.

Pour ce qui est le chiffre d’affaires prévisionnel de l’activité «Bouteilles alimentaires», il devrait croitre à une croissance moyenne de 4,1% passant ainsi de 239,1 millions de DH en 2018 à 291,6 millions de DH en 2023. Le poids du chiffre d’affaires de l’activité «Bouteilles alimentaires» devrait passer de 17,5% en 2018 à 15,9% en 2023. En termes de marge brute, l’activité devrait générer 72,8 millions de DH en 2023, avec un taux stable sur toute la période prévisionnelle, soit un taux de marge brute de 25% correspondant au taux moyen observé entre 2017 et 2018.

Le chiffre d’affaires de l’activité «Produits de la mer» devrait passer de 503,7 millions de DH en 2018 à 570,6 millions de DH en 2023, soit une croissance moyenne de 2,5%. Le poids du chiffre d’affaires de l’activité «Produits de la mer» par rapport au chiffre d’affaires global du groupe devrait passer de 36,8% en 2018 à 31,1% en 2023. Cette régression s’explique par le niveau de croissance qui devrait être atteint sur la période prévisionnelle et qui reste moins important que celui des autres activités du groupe.

En termes de marge brute, l’activité devrait générer 238,6 millions de DH en 2023, avec un taux en légère amélioration sur toute la période prévisionnelle, soit un taux de marge brute de 41,8% contre 41,3% en 2018. Cette amélioration trouve son origine dans le virage commercial pris par la société et qui favorise la vente des produits SPSA au détriment des produits traditionnels.

Les revenus de l’activité «Détergents» devrait passer de 567,1 millions de DH en 2018 à 841,1 millions de DH en 2023, soit une croissance moyenne de 8,2%. Le segment de la vente traditionnelle génère en moyenne 63,6% du chiffre d’affaires global de l’activité contre 35,0% en moyenne pour le segment GMS. De ce fait, l’activité «Détergents» reste le premier contributeur du chiffre d’affaires global et passe de 41,4% en 2018 à 45,8% en 2023. En termes de marge brute, l’activité devrait générer 349,7 MMAD en 2023, avec un taux relativement stable sur toute la période prévisionnelle, soit un taux de marge brute de 41,6%.

Pour le segment de la vente traditionnelle, la société Distra dispose actuellement d’une flotte de 108 Unités Mobiles de Vente (UMV) qui couvrent 35.000 épiciers (points de vente). Distra envisage d’augmenter le nombre d’UMV de manière progressive pour couvrir plus de points de vente. Pour le besoin des projections, nous avons retenu une augmentation de 10 UMV par an avec le même niveau de fréquence de visites actuelles par UMV par point de vente. Le nombre d’UMV cible serait de 158 à horizon 2023.

Concernant le segment des ventes au GMS, les analystes ont retenu l’hypothèse de croissance du chiffre d’affaires en lien avec la croissance des ouvertures de magasins (supermarchés et hypermarchés), soit en moyenne de 6,5% par an.

Ainsi, le résultat net courant du groupe Mutandis devrait passer de 77,7 millions de DH en 2018 à 134,1 millions de DH en 2023, soit une croissance moyenne de 11,5%. Cette évolution s’explique d’une part par la hausse du résultat d’exploitation et la hausse du résultat financier d’autre part. Ce dernier devrait s’améliorer du fait que le groupe a réduit son endettement et par conséquent ses charges financières à la suite de l’opération d’augmentation de capital par introduction en Bourse. Cette situation pourrait changer en fonction de l’état d’avancement des projets d’investissement prévus par le groupe qui sont maintenant en cours d’études. Selon le management, le niveau d’endettement (gearing) cible du groupe devrait se situer aux alentours de 40%.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top