Nabil Benabdallah: «il faut rehausser le champ politique et un gouvernement à l’écoute du peuple»

Dans une déclaration à notre confrère arabophone, Bayane Al Yaoume, Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme, estime que le discours royal à l’occasion de l’ouverture de la dernière année législative de l’actuelle législature est un discours frontal et profond, car il intervient dans des circonstances difficiles et complexes, en raison des répercussions  sanitaires, économiques, sociaux et politiques de la pandémie due à la Covid-19.

«Le discours royal est extrêmement important car il trace les sentiers que le pays doit emprunter pour redonner vie à son économie et réformer ses conditions sociales» a déclaré le leader progressiste avant d’ajouter que «Sa Majesté a clairement mis en relief les déséquilibres de l’actuel modèle de développement  qui ont montré les limites de l’économie nationale et son incapacité à produire suffisamment de biens et de richesses».

Et à Benabdallah d’ajouter que malgré les efforts qui ont été déployés, la vulnérabilité et la pauvreté sont toujours une réalité qui ravage de vastes classes et régions de notre pays, soulignant également qu’il existe une recette pour lancer une nouvelle dynamique économique et remédier aux graves problèmes et carences sociaux.

Le leader du PPS a souligné à cet égard que les grands axes énoncées dans le Discours Royal confortent les choix du parti du «livre» et de ses militants et correspondent à leurs aspirations et leurs convictions, contenues  dans «le document que nous avons produit pendant la période de quarantaine, c’est-à-dire en mai dernier, et que nous avons proposé à l’opinion publique et porté à l’attention du gouvernement».

En outre, Benabdallah a exprimé son souhaits  et les aspirations de différents milieux, que le gouvernement, avec toutes ses composantes, soit en mesure d’opérationnaliser ces directives avec audace et détermination. Et d’ajouter dans ce même ordre d’idées, «ce que nous remettons fortement en question, étant donné ce que ce gouvernement a fait montre d’un énorme manque de vision,  de convergence  et de cohésion, et d’une tendance à se laisser engloutir dans des conflits marginaux et futiles à des fins purement électoralistes».

Le secrétaire général du PPS a conclu sa réaction en insistant sur le fait que  «l’opérationnalisation des directives contenues dans le discours royal nécessite un champ politique rehaussé et un gouvernement à l’écoute des préoccupations du peuple et qui agi avant tout dans l’intérêt du pays».

Related posts

*

*

Top