OPEM et Jeunesse socialiste à pieds d’œuvre

Sensibilisation contre la Covid-19

Faisant suite à l’appel du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), les structures partisanes, notamment les organisations parallèles du Parti, ont initié plusieurs campagnes de sensibilisation des citoyennes et citoyens aux dangers de la pandémie qui frappe le monde aujourd’hui.

La Direction du PPS répondait ainsi à l’appel royal, formulé lors du 57ème anniversaire de «La Révolution du Roi et du peuple», lancé aux partis politiques et aux organisations de la société civile afin de réaliser une mobilisation nationale destinée à sensibiliser le peuple marocain à l’indispensable lutte contre le coronavirus.

Depuis, outre les instances régionales, provinciales et locales du PPS, ce sont, surtout ses organisations juvéniles qui ont pris le devant de la scène, en organisant, déjà depuis l’annonce royale, des dizaines de campagnes à travers le pays.

De nombreuses villes, quartiers, villages ont déjà noué avec les militantes et les militantes de OPEM (Organisation des Pionniers Enfants du Maroc- Aziz Belal) et de la Jeunesse socialiste (JS) sillonnent les villes et les localités, dont notamment les marchés hebdomadaires, pour expliquer aux populations.

Une union sacrée…

Les graves enjeux et les répercussions de la pandémie sur le monde et sur la société marocaine si toutes les synergies et énergies ne sont pas mobilisées pour assurer un succès retentissant au combat national contre Covid-19. Car, comme affirmé par le discours royal et le communiqué du bureau politique du PPS du 20 août, la menace est sérieuse et le comportement, individuel et collectif de toutes les Marocaines et les Marocains, doit être impérativement sérieux. Car, face aux augmentations record des cas de contamination, de décès, d’hospitalisations en soins intensifs et en réanimation, la situation risquerait de s’aggraver davantage au point où les structures hospitalières nationales risqueraient de ne plus avoir de possibilité d’accueillir les nouveaux cas graves.

Donc l’affaire ne concerne pas le gouvernement ou les autorités à eux seuls. Non plus uniquement les partis politiques, les syndicats, le tissu associatif dans son ensemble. Elle intéresse de plus près les individus, pris chacun à part et tous ensemble, les familles, les associations de quartiers, etc.

En d’autres termes, le Maroc a besoin, aujourd’hui, d’une UNION SACREE contre la pandémie, en mettant de côté toutes les divergences, aussi profondes soient-elles, afin de constituer une force commune invincible.

C’est dans ce cadre que le PPS et ses structures organisationnelles se sont mobilisés pour aller aux devant des populations pour assurer, d’abord, une prise de conscience des graves dangers qui nous menacent et de la nécessité de conjuguer tous nos efforts pour vaincre le virus.

Pour cela, les militantes et militants du PPS rappellent, d’abord, la nécessité absolue de faire preuve d’une extrême vigilance et prudence lors de nos activités quotidiennes.

A cela, il faudra ajouter le respect des règles d’hygiène et de distanciation partout. Dans les domiciles, les lieux de travail, les cafés, etc.

En d’autres termes, il s’agit de respecter totalement les mesures et les consignes de prévention sanitaire. Rien que par ces gestes, mais effectués par tous et pendant au moins deux semaines, chacun de nous aura accompli la délicate mission qui incombe à nous tous.

Cette attitude est indispensable pour faire diminuer la propagation du virus. Et si elle est hautement et pleinement respectée, le virus sera vaincu, irrémédiablement.

Car, après plus de 6 mois de grands dérangements et préjudices, aujourd’hui il faudra aller à la guerre contre le virus. Heureusement nos outils sont à portée de mains : l’eau, le savon et les substances hydrauliques, d’une part. Et la vigilance et la prudence en s’assurant, à tout bout de champs, de la distanciation sociale et du port du masque, sachant que c’est la seule parade contre la pandémie.

Toutes ces consignes et règles sont explicitées par les militantes et les militants du PPS, ses enfants pionniers et les membres de sa jeunesse.

Dans les quatre coins du pays, ils sont mobilisés pour aller à la rencontre des citoyennes et des citoyens, dans les rues, les marchés, les cafés…

Plusieurs villes ont déjà été sillonnées de haut en large, comme c’est le cas, entre autres villes, de Agadir, Sidi Bernoussi, Hay Hassani, Oulfa à Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès, Larache et beaucoup d’autres…

Rien que le week-end passé, ce sont plusieurs autres villes et localités qui ont connu des campagnes de sensibilisation populaires au Covid-19.

L’expérience pionnière de Khémisset

Notons, cependant avec une mention d’excellence, que les camarades de la commune d’Aït Yedine, dans la région de Khémisset, en étaient, vendredi, à leur quatrième jour des journées de sensibilisations organisées en partenariat avec des organisations de la société civile. la commune et les autorités locales.

Sous le thème, «Mobilisons-nous, tous, contre la flambée de l’épidémie de Corona». Ce sont, essentiellement, les marchés, les rues et ruelles, les quartiers et les ronds-points, ainsi que des douars,  qui sont ciblés, avec des passages aux cafés et épiceries… pour sensibiliser les citoyens à l’importance de respecter les mesures de précaution et de prévention. Ils distribuent gratuitement des masques de protection, les produits de désinfection et de stérilisation. Des affiches sont collées, partout, où ils ont élu domicile pour mener cette campagne. Ils vont même jusqu’à stériliser les véhicules, dont les moyens de transport. Les produits de désinfection sont également distribués dans certains magasins et épiceries.

Il y a lieu de saluer, chaleureusement, ces initiatives et ce travail efficace entrepris notamment dans la région de Khémisset. Nous pensons, notamment, à ce tissu associatif présent sur le terrain et constitué par, outre les membres de OPEM (Enfants Aziz Belal) et de la Jeunesse socialiste ainsi que les militants du PPS dans les communes de Aït Ydden, de Aït  Ouahi, de Majmaâ Attalaba, de Aït Ourible qui ont orchestré ces campagnes avec une forte conviction et un enthousiasme sans égal. Tout ce beau monde a travaillé, main dans la main, avec l’ensemble des associations de la société civile.

Ces campagnes et cette dynamique de mobilisation sera renforcée, dans l’immédiat, dans la région, avec l’initiation et l’implication des camarades des communes de Jamâat Houdrane, de Aît Ecco, de Oulmes, Tiddas et la municipalité de Romani.

Nos militants ne se contentaient pas de conscientiser les citoyens sur les mesures préventives à prendre et les comportements à respecter. Ils balayent du revers de la main les fausses idées et certaines «thèses» qui permettent le doute et la poursuite de la propagation du virus.

Mohamed Khalil

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top