Paiement mobile: WorldRemit refait parler de lui

Les deux entreprises londoniennes Lebara et WorldRemit, spécialistes de la téléphonie mobile et du transfert d’argent par téléphone viennent de signer un accord de partenariat dans le but de développer leurs activités sur le continent africain, plus exactement en matière de transfert de fonds mobile.

Le but de cet accord est de fournir un service qui permettra d’effectuer des opérations de transfert de fonds à l’international, pour près de 3 millions d’utilisateurs de l’opérateur Lebara. Une application dédiée sera mise à disposition des clients par Lebara afin d’utiliser le service de WorldRemit.

«Ce partenariat proposera un service d’envoi de fonds sécurisé, rapide et à coûts réduits à des millions de nouveaux clients», explique Ismail Ahmed, fondateur de WorldRemit. Ainsi plus de 90% des migrants qui procèdent aux envoies de fonds par le biais de méthodes traditionnelles auront accès à cette alternative. Les clients qui se trouvent en Europe feront aussi partie des bénéficiaires de cette nouveauté grâce à un large service qui opère dans plus de 145 pays.

Le partenariat étendra le champ d’action de WorldRemit à 40 pays africain. L’entreprise compte atteindre les 5 millions de consommateurs d’ici 2020, en proposant un service de qualité tout en renforçant son positionnement sur le continent. Notons qu’elle traite 74% des opérations de transfert à l’international, 600 milliards de dollars sur le marché des acheminements d’argent et 1 million de transactions par mois à travers l’application et le site Internet.

Pour ce qui est de Lebara, son objectif principal est d’offrir à sa clientèle des facilités au niveau des procédures de transfert d’argent à échelle internationale. «De nombreux clients de Lebara transmettent de l’argent à leurs proches et à leurs amis. La firme va donc proposer un service facile à utiliser et très rentable», ajoute le directeur de l’opérateur télécom, Graeme Oxby. Avec ces nouvelles méthodes de transfert de fonds à l’international, il faut dire que la concurrence s’intensifie pour les banques.

Douieb S.

Top