Porsche 911 Carrera Cabriolet: Missile sol-air!

Démonstration de la perfection germanique, la dernière génération de la Porsche 911 Carrera a donné sa propre interprétation au style inoxydable de cette majestueuse sportive. Aujourd’hui, la firme de Zuffenhausen prépare le lancement de la version cabriolet qui promet un plaisir de conduire cheveux dans le vent à l’état pur. Elle hérite toutes les innovations de la nouvelle 911.

Le cabriolet occupe une place particulière pour le constructeur de voitures de sport : la première voiture de sport Porsche, la 356 « n°1 » Roadster de 1948, était déjà un cabriolet. Mais les cabriolets de Porsche ont évolué d’une manière radicale ! La nouvelle 911 Carrera S Cabriolet est dotée de la construction de toit la plus moderne proposée par Porsche. Son système électrohydraulique, encore plus léger, ouvre et ferme la capote en toile en seulement douze secondes et à une vitesse pouvant atteindre 50 km/h, même pendant la conduite.

Plus large et plus charpentée, la nouvelle 911 est élégante. Les lignes semblent familières, mais résolument novatrices et caractéristiques de l’ADN design de Porsche. La proue reprend un élément traditionnel des premières 911 de la série G : le capot de coffre qui s’étire longuement vers l’avant avec un renfoncement marqué devant le pare-brise lui confère un look unique. En parallèle, les tout nouveaux phares DEL soulignent le progrès technologique de ce modèle. Typiquement 911 avec leur forme ronde et verticale, ils s’intègrent parfaitement dans les ailes. Le design adapté à la technologie des phares à matrice DEL disponibles en option est un véritable atout esthétique.

Tout en conservant le même empattement, la nouvelle 911 a gagné 20 millimètres de longueur, mais elle est surtout bien plus large : désormais 45 millimètres de plus sur l’essieu avant, 44 sur l’essieu arrière de la Carrera S.

L’arrière du cabriolet est divisé en trois éléments fonctionnels : sous le capot arrière à ouverture électrique, la structure de la capote en plusieurs parties se plie en Z. Le grand becquet arrière est adapté à la forme du capot. L’arrière dans son ensemble correspond largement à celui du coupé. Les lamelles verticales de l’entrée d’air reprennent le tracé du capot arrière.

Question de noblesse

Le tout nouvel habitacle marque une étape majeure dans le développement de la 911. Il rappelle les principes qui caractérisaient déjà les 911 de la première génération : clarté et uniformité. Le compte-tours traditionnellement numérique est maintenant entouré de deux cadrans à forme libre et sans cadre, qui semblent flotter. Comme sur la 911 classique, le tableau de bord s’étend sur toute la largeur entre deux ailettes horizontales. Au milieu, un panneau de commande avec cinq touches à l’aspect d’interrupteurs classiques fait la liaison avec la console centrale et son clavier tactile intégré.

À côté, le nouvel écran tactile de 10,9 pouces du PCM est incorporé sans dépasser. La surface décorative devant l’unité de commande sert de repose-main et aide à manœuvrer rapidement et sans distraction. Elle se situe au-dessus d’une nouvelle unité de commutation à cinq touches qui offrent un accès direct aux fonctions principales du véhicule. Leur situation exposée permet de les utiliser intuitivement. En fonction de l’équipement, il est possible, par exemple, d’activer le mode Wet à l’aide d’une touche ou de régler une plus grande fermeté des amortisseurs PASM. Le diffuseur d’air central marque le passage à la console centrale dont le revêtement brillant et tactile rappelle l’écran du PCM.

Le volant nouvelle génération donne vie aux caractéristiques de Porsche, comme la légèreté et la précision, et les rend encore plus marquantes et attractives. Les éléments de commande multifonctions s’intègrent en filigrane dans le volant, soulignant sa légèreté. Les sièges ont également été retravaillés en profondeur. Plus légère, leur nouvelle construction diminue le poids du véhicule de trois kilos. Leur géométrie modifiée offre un bien meilleur maintien latéral au niveau des épaules. Malgré des sièges positionnés cinq millimètres plus bas et une surface d’assise très légèrement réduite, le confort a pu être nettement augmenté.

450 ch sous la pédale

Le six cylindres à plat de la nouvelle 911 est plus performant que jamais ! Outre le respect des dernières normes antipollution avec le filtre à particules Otto (OPF), la priorité est donnée à une augmentation supplémentaire des performances. En plus de sa puissance augmentée de 30 ch à 450 ch pour 6 500 /min, son couple maximal culmine à 530 Nm (30 Nm de plus) entre 2 300/min et 5 000/min.

Les versions cabriolet de la 911 Carrera S et de la 911 Carrera 4S seront d’abord commercialisées exclusivement avec la boîte de vitesses double embrayage à huit rapports (PDK). La nouvelle PDK offre une multitude d’améliorations par rapport à la boîte à sept rapports des modèles précédents, et le conducteur le ressentira immédiatement dans la vaste alliance de confort, de performance et d’efficacité.  Pour augmenter la performance du véhicule et le plaisir de conduite, le pack Sport Chrono est un incontournable. Il contient le nouveau sélecteur de mode avec Sport Response Button et le mode PSM Sport, des supports de moteur dynamiques, ainsi qu’un chronomètre et l’application Porsche Track Precision.

La transmission d’essieu avant des versions à transmission intégrale, désormais refroidie par eau et composée d’un embrayage et d’un différentiel, possède des disques d’embrayage renforcés pour une meilleure résistance et solidité. De manière générale, la transmission d’essieu avant repensée associée au système PTM (Porsche Traction Management) assure une meilleure traction sur la neige, sur route humide ou sèche. La précision, la performance et la résistance ont été optimisées en termes de dynamique de conduite pour une utilisation sur circuit.

Badr Atabi

Related posts

*

*

Top