Premier League, Serie A et Liga pour aller sur les traces de la Bundesliga…

Rachid Lebchir

Les championnats européens de football suspendus depuis plus de 2 mois environ pour cause de la pandémie de Coronavirus, commencent  à se diriger vers une reprise doucement mais sûrement. Après la Bundesliga allemande, premier championnat ayant repris ses droits, le week-end écoulé, c’est autour de la Liga espagnole, la Serie A italienne et de la Premier League anglaise de fournir d’énormes efforts afin de retrouver les stades dans les prochaines semaines.

Si la Bundesliga a réussi le pari de la reprise en attendant de pouvoir achever la saison en apothéose, les autres grands championnats européens le souhaitent vraiment bien.

En Angleterre, la Premier League est un peu plus proche d’une reprise. Alors que les craintes étaient vives tout au long des moments du confinement, la première vague de tests de dépistage du Corona dans les clubs anglais ayant repris les entraînements collectifs à partir de cette semaine, s’est avérée encourageante en identifiant seulement six cas positifs sur plus de 700 échantillons.

Les joueurs ou membres du staff testés positifs qui ne sont pas nommés pour des raisons de secret médical, doivent s’auto-isoler pendant une semaine conformément au protocole sanitaire mis en place par la Premier League. Et les choses continueront le plus normalement que possible pour les séances d’entraînement qui se déroulent par petits groupes dans chaque club en attendant que la situation soit plus claire pour que la Premier League s’en sorte honorablement en comparaison avec la Bundesliga, par exemple, qui a redémarré avec 10 cas positifs sur 1700 tests environ chez les 36 équipes des divisions 1 et 2.

Cela en prenant en compte que l’Allemagne était parmi les meilleurs pays ayant bien géré la crise de la pandémie en Europe et dans le monde en enregistrant un nombre bas des décès (8000 environ), à un moment où la Grande Bretagne affichait de grandes difficultés pour limiter les dégâts et réduire le nombre élevé des morts avec un bilan catastrophique qui a dépassé  la barre des 35.000 personnes disparues.

Pratiquement le même bilan a été enregistré en Espagne et en Italie  qui étaient les premiers pays les plus touchés mais qui sont aujourd’hui pour une reprise footballistique dans le proche avenir.

Les entraînements collectifs venaient d’être autorisés dans ces deux pays au début de cette semaine.

Les clubs aussi bien de la Liga que de la Serie A ont reçu le feu vert pour reprendre les entraînements collectifs, par petits groupes, mais devront attendre le la fin du mois pour savoir si leurs championnats respectifs reprendront dans 2 à 3 semaines au plus tard, vers la mi-juin. Le plus important est de reprendre avec la ferme intention de terminer la saison selon les modalités et les formats à adopter par leurs fédérations.

Ainsi, les clubs et leurs grandes stars ont pu fouler le gazon après 2 mois d’absence.

En Italie, Cristiano Ronaldo qui était resté au Portugal pendant le confinement, a attendu mardi dernier pour effectuer son premier retour au centre d’entraînement de la Juventus Turin. L’attaquant âgé de 35 ans et quintuple Ballon d’Or France Football, a été soumis à une visite médicale et à des tests physiques probants et garants d’un bon redémarrage en compagnie des autres joueurs de la Vieille Dame qui reste leader avec 63 points au terme de la 26e journée mais qui devra cravacher dur pour conserver sa petite avance d’un point sur son rival, Lazio Rome (62 pts), alors que l’Inter Milan vient en 3e place du podium avec 54 points et un match en moins.

En Espagne, les clubs de la Liga ont pu rependre les entraînements collectifs limités, avec des groupes de 10 joueurs chacun au maximum, conformément à la «phase 3 de Corona» du protocole sanitaire de reprise.

Le Barça, leader avec 58 points après la 27e journée, était le premier à se manifester dans son centre d’entraînement en tout début de matinée et en publiant sur ses réseaux sociaux des photos regroupant plusieurs joueurs autour de Gerard Piqué ou Sergio Busquets…

Le Real Madrid qui vient en seconde position avec 56 points, a fait de même dans son complexe sportif avec des photos publiées de ses joueurs dont le capitaine Sergio Ramos entrain de courir avec Dani Carvajal ou encore Marcelo en compagnie de Raphaël Varane…

En Angleterre, les joueurs de Liverpool ne sont revenus à l’entraînement collectif que mercredi dernier alors que les plans pour relancer la saison de la Premier League prennent forme.

Les Reds forts d’un nombre record de 82 points en tête du classement et une longue évasion de 25 unités sur le premier dauphin Manchester City, au terme de la 29e journée, ont repris leurs galops sans contact physique. Car les joueurs ont été seulement autorisés à participer à de petites sessions socialement distantes d’une durée maximale d’une heure et quart dans une première étape en attendant que la vie normale revienne dans tous les stades du pays ravagé par la pandémie.

C’est déjà le plus important pour Liverpool et ses stars dont l’Egyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané… qui sont à 2 doigts du sacre final d’un titre leur faisant défaut depuis 30 ans.

Ce sont là en gros pour les clubs en courses déséquilibrées afin d’achever en beauté dans des championnats de Premier League, Liga, et Serie A qui seront appelés à aller sur les traces de la Bundesliga qui venait de redémarrer en trombe. Le Bayern Munich n’a pas laissé l’occasion s’échapper en venant à bout de l’Union de Berlin (2-0) pour conserver son avance en tête du classement (58 points) alors que Dortmund a balayé Shalke par (4-0) pour totaliser 54 pts, au terme des matches de la 26e journée.

Si le Bayern et son buteur Lewandowski qui vient de passer la barre des 40 réalisations sur une saison pour la 5e année consécutive, ne semblent pas prêts à faire aucune concession, Dortmund et son international marocain, Achraf Hakimi, compte, eux, aller jusqu’au bout, du moins pour terminer seuls dans le rétroviseur du leader…

Related posts

*

*

Top