Quid de la spéculation ?

Approvisionnement normale du marché et contrôle des prix de vente

Par Fairouz El Mouden

Une mobilisation tout Azimuts est conduite au niveau national pour garantir un approvisionnement normal  des marchés en produits alimentaires fortement consommés par les marocains en cette période de confinement sanitaire.

Le ministère de l’Industrie et du commerce, tout comme celui du département de l’agriculture, ainsi que de la Comader (Confédération marocaine  de l’agriculture et du  développement  rural) rassure sur les quantités suffisantes des produits alimentaires pour réponde favorablement à la demande des consommateurs. La Commission interministérielle qui pilote le suivi de l’approvisionnement et les contrôle des prix annonce, elle aussi une stabilité des prix de certains produits qui ont affiché une flambée de leurs prix de vente.  Néanmoins, le libre jeu du marché est souvent faussé par le jeu de l’intermédiation et de la spéculation qui grève  sérieusement le panier de la ménagère.

Cette commission, chapeautée par l’Argentier du Royaume et par le département des Affaires générales et de la Gouvernance,   qui s’est réunie lundi a fait le constat d’un approvisionnement normal des marchés de tous les produits de base et à grandes consommation. Elle a même confirmé le retour à la normal au niveau des prix de certains produits qui ont connu une forte hausse de leurs tarifs ces dernières semaines et bien avant le confinement sanitaire. Il s’agit notamment de l’oignon, les abricots vert …

En fait, les prix de vente des produits alimentaires varient selon les points de vente. Leurs niveaux peut doubler voir tripler  pour la même qualité de produit selon le point de commercialisation. Certes le jeu de l’offre et de la demande fonctionne souvent normalement mais, on ne le dira jamais assez, l’intermédiation et la spéculation faussent ce jeux et crée la surenchère ce qui grève sérieusement  le pouvoir d’achat du consommateur.

Dans un communiqué, la  Commission rappelle que «les mesures intensives préconisées par tous les secteurs concernés en partenariat avec les professionnels garantissent une situation normale de l’offre et un approvisionnement régulier du marché  en tous les produits de base et en quantités abondantes qui dépassent la demande dans la plupart des cas.

La Commission rassure par ailleurs sur la forte pression qu’a connu la demande des bonbonnes de gaz la semaine dernière. Face à la forte demande conjoncturelle provoquée sur les chaines de distribution, sera réduite grâce aux différentes mesures  mises en place, notamment  en fournissant les points de vente de ce produit de manière régulière et intensive».

D’où un retour progressif à la situation normale, indique le communiqué qui note que le stock disponible de gaz butane au niveau national est suffisant pour couvrir la demande. Pour conclure, la Commission interministérielle souligne qu’elle engagera  toutes les mesures juridiques en vigueur pour faire face à toutes les méthodes de fraude, de monopole, de spéculation et de manipulation des prix, conformément aux dispositions de la loi n° 104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence .

La Comader rassure sur l’offre en produits agricoles

La Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader) a indiqué  que la situation d’approvisionnement ne suscite aucune inquiétude, car l’offre en produits agricoles et produits transformés dépasse largement la demande actuelle et à venir. La Confédération et les différentes organisations professionnelles agricoles se mobilisent pour garantir la continuité de l’activité agricole et l’approvisionnement des marchés de gros et les grandes surfaces et différents points de vente au détail. LaComaderreste à cheval sur le respect des conditions d’hygiène et de sécurité sanitaires des produits alimentaires et des mesures de protection des travailleurs dans le secteur agroalimentaire.

Related posts

*

*

Top