Ramadan et santé: Les précautions à prendre

Plus que quelques jours nous séparent du début du mois sacré de Ramadan. Un mois béni de Dieu au cours duquel tous les fidèles pratiquent le jeûne du lever au coucher du soleil, un mois qui occupe une place particulière dans nos cœurs. Si le jeûne du mois de Ramadan ne peut perturber un organisme sain, il peut induire une déshydratation particulièrement chez les personnes âgées ou aggraver certaines pathologies telles que le diabète insulinodépendant. Pour ne pas exposer sa santé à des risques ou complications, les malades qui désirent jeûner, doivent consulter maintenant leur médecin traitant.

Le mois sacré de Ramadan, est un mois de prières, un mois où chaque fidèle se rapproche de Dieu. Les mosquées connaissent une affluence jamais égalée, chaque personne pratiquante entretient une grande dimension spirituelle avec notre créateur. Le principe de ce mois si particulier ne consiste pas uniquement à jeûner du lever au coucher du soleil, à se priver de nourriture, ne pas manger, ne pas boire, mais le principe consiste à se purifier le corps et l’esprit.

Le mois de Ramadan, c’est celui de la révélation du saint Coran, caractérisé par des prières, la dévotion, la charité, la solidarité, où chaque personne pratiquante entretient une grande dimension spirituelle avec notre créateur.

Comme on le voit, le principe de ce mois si particulier ne consiste pas uniquement à jeûner du lever au coucher du soleil, à se priver de nourriture, ne pas manger, ne pas boire, mais à se purifier le corps et l’esprit pour être près de Dieu.

Durant le mois sacré de Ramadan, les fidèles en bonne santé vivent pleinement leur foi, mais il faut dire que pour celles et ceux qui ne peuvent pratiquer le jeûne de Ramadan pour des raisons de santé,  cela est ressenti comme une sorte de trahison. Ces personnes souffrent de ne pouvoir faire comme les autres musulmans.

Prendre l’avis de son médecin traitant

Si le jeûne du mois sacré de Ramadan est très bénéfique pour une personne bien portante ; dans certains cas, la pratique du jeûne prolongé (17 heures ou 18 heures) peut avoir des conséquences sur l’état de santé d’un malade diabétique sous insuline  ou une femme enceinte, un malade cardiaque, un insuffisant rénale ou une personne âgée.

Il ne fait aucun doute que chaque fidèle est très attaché au jeûne du mois sacré de Ramadan , et que certains malades ne veulent rien entendre même s’ils exposent leur vie à un danger réel.

Il faut savoir raison garder, Dieu le très haut, Dieu le tout puissant a dit :

«Celui qui est malade ou qui voyage jeûnera ensuite un nombre de jours équivalent. Dieu veut la facilité pour vous, Il ne veut pas vous mettre dans la difficulté» (Al-Baqarah, verset 185).

Il est clair que la pratique du jeûne du Ramadan tel qu’il a été prescrit dans l’Islam ne concerne que les personnes en bonne santé. Les malades ne sont pas censés pratiquer le jeûne, quand la pratique du jeûne représente un réel risque pour la santé du malade.

C’est dire tout l’intérêt que prend la consultation médicale avant la pratique du jeûne de Ramadan, que se doivent d’effectuer tous les malades diabétiques et les personnes âgées…

Au cours de la consultation, le médecin traitant expliquera à son patient la situation. Il le sensibilisera, lui conseillera ce qu’il convient de faire ou ne pas faire, de jeûner ou pas durant le Ramadan. Le médecin traitant reste le seul habilité à donner ces conseils, car il connait le mieux l’état de santé de ses patients.

Pour plus de détails et afin de permettre à tous nos lecteurs de jeûner en toute sécurité, nous présenterons tous les éléments susceptibles de vous aider, de vous éclairer sur tous les principes médicaux et ramadan  et de vous permettre de passer de bons moments tout au long de ce mois sacré.

Ouardirhi Abdelaziz

Related posts

*

*

Top