SIB : La grande messe des constructeurs

Depuis sa première édition en 1986, le Salon international du bâtiment (SIB) représente un rendez-vous biennal incontournable pour les différents acteurs du secteur immobilier. Les professionnels de l’habitat et de la construction (promoteurs, architectes, ingénieurs, industriels…) saisissent cette 17e édition pour partager les expériences et les compétences pour mieux améliorer la qualité des différents produits immobiliers.

Le SIB n’a cessé de prendre de l’ampleur et de la crédibilité, se positionnant aujourd’hui au plus haut niveau des foires et exhibitions du pays, voire de la région. Placée sous le haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette manifestation est le fruit d’une étroite collaboration entre le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations.

Organisée du 21 au 25 Novembre à la foire internationale de Casablanca sous le thème « Construire pour mieux vivre ensemble », cette édition est tenue dans un contexte particulier marqué par l’adoption des nouvelles orientations pour la redynamisation du secteur de l’habitat, présentées lors de la 2e session du Conseil national de l’habitat (CNH). Outre l’adéquation de l’offre à la demande dans le cadre d’une approche territoriale, cette édition du SIB a pour objectif l’accroissement de la performance des programmes de résorption du déficit en habitat, l’amélioration de la qualité de la durabilité et de l’encadrement juridique et technique et la création d’un écosystème pour le secteur de l’habitat et de la construction. Plus de 660 exposants en provenance de cinquante pays ont saisi cette occasion pour présenter leurs produits sur une superficie totale de 20 000 m2. Dans une déclaration à la presse, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a fait savoir que ce Salon constitue l’un des événements phares du secteur de la construction sur la scène internationale, reflétant ainsi l’intérêt qu’accordent le gouvernement, les pouvoirs publics, les entreprises et l’ensemble des acteurs concernés au développement du secteur.

Le Chef de l’exécutif a, par la même occasion, souligné que le gouvernement soutient constamment les entrepreneurs marocains, notamment ceux opérant dans le bâtiment et la construction afin de renforcer la compétitivité du secteur, notant que les entreprises produisent désormais tous les matériaux liés à ce secteur vital de l’économie nationale. Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, a affirmé, pour sa part que le SIB constitue une plateforme pour la promotion des investissements marocains, offre l’opportunité pour exposer les avancées acquises par le secteur du bâtiment et de la construction et partager les perspectives et visions dans ce domaine.

La participation de la Côte d’Ivoire comme invité d’honneur est un témoignage supplémentaire de l’intérêt qu’accorde le Maroc à la consolidation et au développement des relations dans le cadre de la coopération Sud-Sud, dans plusieurs secteurs d’activités économiques, notamment dans le secteur du Bâtiment et de la Construction, a-t-il dit. Il a, en outre, souligné que la dynamique que connait le secteur du BTP devrait se maintenir dans les prochaines années afin d’atteindre les objectifs définis par le programme gouvernemental en matière d’habitat, notamment la réalisation de 800 000 unités de logements à l’horizon 2021 et la réduction de 50% du déficit tout en veillant à relever les défis qui sont liés à la promotion de la qualité, la sécurité, la durabilité et l’intégration de la dimension climatique et la protection de l’environnement.

Fatna El Kihel, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, a affirmé, de son côté, que ce Salon permettra d’aboutir à des partenariats et des recommandations opérationnels à même de renforcer le rôle de ce secteur en tant que cheville ouvrière du développement économique et social du Maroc, et qui est aujourd’hui appelé à rehausser le niveau des engagements nationaux en matière de développement durable et intégré. «Aujourd’hui, nous disposons du cadre partenarial approprié, d’une feuille de route, d’une vision et d’un cadre réglementaire et normatif cohérent. Il est temps de renforcer notre action commune pour une mise en œuvre efficace et rationnelle», a-t-elle relevé. La cérémonie d’ouverture de ce rendez-vous biennal international a été marquée par la présence, notamment du ministre de la Construction, du logement et de l’urbanisme de la Côte d’Ivoire, et du Wali de la Région Casablanca-Settat.

Depuis sa création, le SIB constitue une véritable vitrine pour le dynamisme et les nouveautés dans le secteur de la construction et participe à la présentation des progrès réalisés par le bâtiment au Maroc et de par le monde et ce, en mettant en exergue la diversité des produits exposés.

Badr Atabi

Related posts

*

*

Top