Un athlète marocain épinglé pour dopage

Le marathonien marocain Al Mahjoub Dazza a été suspendu provisoirement par l’Athletics Integrity Unit, organisation indépendante chargée de la lutte contre le dopage pour l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF).

8e au classement mondial, Dazza a été épinglé pour avoir violé les règles mondiales de l’anti-dopage en consommant des substances prohibées. En 2019, l’athlète de 28 ans s’est offert les marathons de Prague en République Tchèque (2:05:58) et Fukuoka au Japon (2:07:10).

Ce scandale survient à quelques mois des JO de Tokyo, qui débuteront le 24 juillet et prendront fin le 9 août 2020.

Concernant Abdeslam Ahizoune, le président de la Fédération Royale d’Athlétisme devra faire face à cette situation alarmante pour l’athlétisme marocain, quelque temps seulement après l’affaire de la marathonienne française Clémence Calvin, passée par Ifrane et suspendue depuis à la suite de sa soustraction à un contrôle inopiné le 27 mars dernier à Marrakech.

En début de semaine, un autre athlète a également été épinglé. Il s’agit du coureur Kenyan Wilson Kipsang Kiprotich, ancien médaillé de bronze olympique au marathon et ex-détenteur du record du monde. Ce dernier a été suspendu provisoirement pour «falsification et défaut de localisation» pour des contrôles antidopage, a annoncé l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU).

Oussama Zidouhia

Related posts

*

*

Top