Une journée mondiale du théâtre pas comme les autres

Une journée mondiale du théâtre pas comme les autres. En effet, cette année, les hommes et femmes des planches ont célébré, le 27 mars, leur journée dans un contexte particulier voire inédit.

Ainsi, en ces temps durs où les théâtres, les salles de spectacle sont fermés, où les comédiens, les professionnels du métier sont en chômage imposé et provisoire à cause du Covid-19, le père des arts milite quant à lui pour transmettre ses lettres de noblesse.

A vrai dire, le monde aujourd’hui est en stand-by ! Et les artistes marocains à l’instar des autres  concitoyens et concitoyennes sont en confinement afin de faire face à la propagation de l’épidémie qui ravage de plus en plus le monde.

Par ailleurs, suite à cette crise et vu la fragilité du domaine, un bon nombre d’artistes et de travailleurs dans les métiers artistiques sont aujourd’hui des proies du chômage. «Il faut souligne que, les artistes, en ces moments exceptionnels et difficiles, à l’instar des autres travailleurs dans des domaines différents, ont des charges sociales et des engagements», souligne le Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques dans un communiqué de presse rendu public.

En outre, beaucoup d’entre eux, ajoute la même source, ne vivent que de leurs activités et métiers  dans le domaine parfois occasionnel et saisonnier.

En effet, dans une lettre adressée au Chef du gouvernement, le bureau national du Syndicat a appelé à apprendre des mesures urgentes et efficaces concernant la situation sociale des professionnels des arts dramatiques et des arts de spectacle, notamment dans le cadre des mesures prises pour la lutte contre le Covid-19.

Le Syndicat dans son communiqué à l’occasion de la journée internationale du théâtre n’a pas raté l’occasion  pour appeler le chef du gouvernement à faciliter les procédures et accélérer le déblocage des arriérés des artistes, notamment ceux qui restent des tranches du soutien public accordé aux institutions et aux troupes de théâtre, ainsi que la mise en œuvre des droits voisins afin que les artistes interprètes puissent bénéficier de leurs droits, notamment des revenus de la copie privée afin de faire face à la crise.

Et ce n’est pas tout! Le Syndicat a incité également à mettre en œuvre les dispositions de l’article 17 de la loi de l’artiste et des métiers artistiques comme l’une des mesures fondamentales pour surmonter cette situation délicate.

Pour la petite histoire, la journée mondiale du théâtre, tenue par l’institut international du théâtre, a été fêtée pour la première fois le 27 mars 1962, date de l’ouverture de la saison «Théâtres des nations» à la ville de Paris.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top