Une première qui traduit la profondeur des liens Maroc-Qatar

Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM)

L’exposition au Musée d’Art Islamique de Doha, pour la première fois hors du Royaume, d’une collection de bijoux berbères du Palais Royal traduit la profondeur des liens entre le Maroc et le Qatar, a souligné le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi.
C’est pour la première fois que cette collection quitte le Maroc pour une exposition en dehors du territoire national, en consécration des valeurs de fraternité, d’amitié et d’échange culturel entre les deux pays, a indiqué M. Qotbi dans une déclaration à la presse, en marge de l’inauguration de l’exposition des bijoux berbères du Palais Royal marquant le coup d’envoi de l’année culturelle Qatar-Maroc 2024.
Cette collection de bijoux d’une grande valeur culturelle et esthétique témoigne du talent et du savoir-faire des maîtres artisans marocains, a-t-il dit, notant que cette exposition met en valeur la richesse de l’identité marocaine aux multiples affluents.
L’année culturelle Qatar-Maroc 2024 a été ouverte, mardi, avec une exposition spéciale de bijoux berbères du Palais Royal au Musée d’Art Islamique de Doha, en reconnaissance des liens exceptionnels qui unissent les deux pays, les deux peuples frères et les deux Chefs d’Etat, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et Son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani. La Collection, composée de 200 pièces d’importance historique et culturelle, représente les diverses régions et groupes ethniques du Maroc, des montagnes de l’Atlas aux provinces du Sud.

Top