Vaincre la pandémie !

Notre pays traverse un tournant ardu, dans le parcours actuel de la pandémie. Un peu partout dans le monde, les chiffres des contaminés et des décès montent, plus particulièrement dans des pays avancés.

Naturellement, en cette période cruciale, à l’instar de ses pairs de la planète, le nôtre enregistre aussi une certaine augmentation des cas qui pourraient, sans doute, inquiéter les citoyens, voire semer de l’anxiété dans les divers milieux de la société. Selon des experts en médecine, la situation n’est pas aussi alarmante qu’on pourrait imaginer.

A croire les données rendues publiques, il serait à dire que nombre de cas enregistrés relèvent de faits à mettre dans la grille des festivités qui se ponctuent en catastrophe, tel que la  fête de Casa ou celle de la communauté juive, tenue à Agadir, sans parler de la tournée d’excursionnistes de Meknes en Égypte ou encore de nombreux cas dûs à l’imprudence et la transgression de mesures de l’état d’alerte. Ceci dit, il convient de réitérer la promptitude et l’anticipation dont ont fait preuve les Autorités du pays pour décréter les décisions restrictives.

A mesure qu’on avance, l’effort est focalisé, d’abord sur la lutte contre la maladie. Pour ce faire, on mobilise le système sanitaire en bloc, en dépit de ses insuffisances en termes de personnel soignant et de dispositif matériel. Graduellement, on lançait d’autres résolutions encore plus strictes, notamment le confinement, il y a un peu plus d’une semaine. La série d’interdiction et de fermeture tombait crescendo, pour limiter les dégâts.

Puis, après avoir puisé dans le réservoir sanitaire et sécuritaire, au service des vies humaines, on s’attaquait ipso facto aux questions relatives aux incidences directes de cette épidémie. C’est ainsi que le comité économique de veille se met à pied d’œuvre pour colmater les brèches aux employés et salariés, en plus de l’informel et de l’entreprise.

Ce labeur qui rentre en vigueur, nécessite un énorme effort financier, puisé pour la plupart, dans le fonds spécial, mis en place par SM le Roi et dont la collecte a connu un ardent engouement national. D’après toutes ces mesures que l’Etat a prises avec beaucoup de pugnacité et de sagacité, sans aucune résistance ni rébellion de la part des populations, en raison du sentiment de confiance qui s’installe au sein des composantes de la société, sous la conduite éclairée du Souverain, notre pays aura scellé une  empreinte marquante de communion et de symbiose, tous azimuts.

Toutefois, il importe aussi de dire que la guerre est loin d’être remportée face à un ennemi coriace. Il devient de plus en plus, impératif de suivre à la lettre les mesures de l’état d’urgence que le pays a mis en marche, continuer à faire face à la propagation du fléau et faciliter la tâche des militants des devants de l’aire de bataille aussi bien dans la rue que l’hôpital.

*

*

Top