Vers un Maroc nouveau!

Peut-on parler d’autres choses que de la thématique d’actualité qu’est ce mal qui ne cesse de tarauder l’humanité? Cela paraîtrait bien insensé de se hasarder à fausser compagnie à ce souci majeur, d’autant plus qu’il persiste à tracasser le monde entier.

En fait, ce vilain fléau aurait même façonné foncièrement le mode de réflexion sur le présent et le devenir de la planète. Des donnes qui, il n’y a pas longtemps, étaient figées et stratifiées, semblent être, désormais, caduques et désuètes. Le fait de voir, à titre d’exemple, des pays robustes  à bien des égards, tels les États-Unis, la France ou encore l’Espagne et l’Italie…, s’estomper comme un château de sable, on aurait plutôt envie de se douter des apparences chancelantes.

Chez nous également, bien des choses s’apprêtent à se fluctuer dans l’ordre communément préétabli, en ces temps de marasme pandémique.On citera à ce propos, le rapport Autorité/population qui, à notre sens, s’est potentiellement métamorphosé, aussi bien au niveau de la forme que du contenu.Il est bien vrai que le nouveau concept usuel de l’Autorité a été longtemps tenté en vue de mettre en avant l’apaisement social escompté.

Toutefois, on aura constaté, au fil du temps que les frictions d’autrefois ne les quittaient pas d’une semelle quoique leur côtoiement se fait, de plus en plus, ressentir. Subitement, ce binôme «Autorité et population» allait connaître une nette évolution, en ces moments de synergie contre le mal. L’Autorité s’allie en réelle «complicité» avec les citoyens, à tel point que cette «antipathie» qui prévalait auparavant s’effritait, en période de tensions.

En fait, une jeune génération de Caïds qui s’intègre parfaitement à présent, dans les milieux populaires les plus denses, parvient à s’en sortir, grâce justement à cette assimilation sociale. L’exemple de Houria qui fait le tour des réseaux sociaux en est une illustration inédite dans ce sens. Dans le même ordre d’idées, on aura aussi apprécié le comportement fort civique du staff de la santé, toutes disciplines confondues, dans les différents hôpitaux. On aura vu non sans admiration, ce sentiment d’appartenance et de citoyenneté authentique et exemplaire s’emparer des médecins et d’infirmiers (hommes et femmes), au risque de se faire exposer aux contaminations, faute de moyens préventifs…

On pourrait citer pareillement le même constat, chez le corps professoral, à charge de cet enseignement à distance dont la mission s’avérait complexe et astreignante. Une nouvelle expérience à laquelle ils ne sont guère habitués ni préparés pour s’y lancer à la sauvette. Certes, l’épidémie aura laissé, sans nul  doute, des dégâts en vies humaines et en coups fatals à l’économie nationale. Mais, elle aura insufflé dans les veines de la population d’autres manières de se tenir, fondées sur les valeurs du sens du devoir de la vertu du dévouement.

Ce serait, à coup sûr, l’échafaudage sur  lequel le pays serait en mesure de bâtir l’édifice d’un Maroc nouveau, basé sur le principe de la confiance mutuelle, de la discipline et du sérieux. Ce qui a fait toujours défaut la vie institutionnelle, fort entachée de gabegies.

*

*

Top