«Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»

Ce fut un temps nostalgique. Une remémoration du bon vieux temps, des ciné-clubs, avec des débats fructueux entre les cinéastes, les intellectuels et les cinéphiles.

Ce mercredi 15 mai, les amoureux du 7e art ont afflué au siège national du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) à Rabat pour prendre part à l’activité «Les mercredis du cinéma marocain» organisée par le Secteur de la culture et de la communication relevant du PPS  en collaboration avec l’Agora des arts et la Chambre nationale des producteurs de films.

En effet, la première projection «Wachma» du réalisateur Hamid Bennani  a eu lieu à la salle Ali Yata. Très ému, Bennani a rendu un vibrant hommage dans son mot d’ouverture à tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce film qui a connu la participation d’une poignée d’acteurs dont Mohamed Kaghat, Tawfik Dada, Khadija Moujahid, Abdelkader Moitaa, Mohamed Hammad Lazrak.

Le film relate l’histoire du jeune Messaoud opprimé à la fois par son milieu familial et par une société sclérosée. Le jeune homme vit des révoltes sur le plan psychologique, sentimental et intellectuel. Le film «Wachma» a ouvert le bal du premier programme de séances de projections de films du cinéma national. «C’est une première projection d’une série de films qui débouchera sur la création d’un club de cinéma. Le public aura droit par la suite à une projection mercredi de chaque mois», souligne Driss Chouika.

Cette initiative, explique-t-il, a pour but de revivre la fameuse tradition des ciné-clubs. Le choix du film «Wachma» n’est pas anodin. C’est une expérience pionnière, a-t-il ajouté, en matière du 7e art marocain. Selon lui, ce film figure parmi les premiers longs métrages marocains qui ont participé dans de nombreux festivals nationaux et internationaux.  Au programme des prochaines projections, figurent le film du réalisateur Latif Lahlou «La compromission» qui sera projeté mercredi 22 mai et le film «Fidaa» de Driss Chouika qui sera projeté le mercredi 29 mai.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top