Youssef Zalal sur le toit du monde!

Arts Martiaux Mixtes

Du Moroccan dream à l’American dream, c’est l’histoire particulière du natif d’Ain chock, Youssef Zalal, devenu aujourd’hui une des stars de la plus grande organisation au monde de MMA, l’Ultimate Fighting Championship.

En effet, lors de l’UFC Vegas 6, le combattant marocain a remporté son 3e combat de suite en 6 mois seulement, devenant au passage le premier combattant à détenir 3 victoires en 2020.

Lors du combat, Zalal a tout simplement surclassé Peter Barrett en 3 rounds. Ce dernier avait remporté la compétition Contender qui lui avait valu un contrat avec l’organisation présidée par Dana White.

Malheureusement pour lui, le Casablancais a détruit les rêves d’un début parfait avec l’UFC du fighter américain, qui était censé affronter Danny Henry en avril, avant que ce combat ne soit annulé. Ensuite, le combat a été reprogrammé pour le 8 août contre Steve Garcia qui a également déclaré forfait, avant que Zalal ne décide de se porter volontaire pour le combattre sans pour autant se préparer comme il le faut. Un choix risqué qui a porté ses fruits.

Dès le début du combat, Zalal a décroché un magnifique coup de pied qui a renversé Barrett. L’Américain a ensuite désespérément saisi la jambe du Marocain et a pu l’utiliser pour se relever et ainsi survivre le premier round. 

La rapidité de Zalal se faisait ressentir lors des échanges entre les deux combattants, et lors du deuxième round, le Casablancais a réussi à prendre le dos de son rival sans réussir à terminer le combat malgré sa dominance.

Après avoir signé un excellent combo lors du 3e round, Zalal a ramené le combat au sol et a commencé à travailler pour un étranglement de bras en triangle, mais Barrett s’est libéré puis s’est levé. Finalement, le Marocain a remporté son affrontement par décision unanime ne laissant aucun doute aux juges qui  ont marqué le combat en sa faveur 30-26, 30-26, 30-27.

Après sa victoire, Zalal, tout sourire et arborant fièrement le drapeau marocain, a déclaré en conférence de presse:

«Je suis vraiment énervé de ne pas avoir mis un terme au combat. C’est ce que l’UFC veut, des finitions. Je prends les choses pas à pas, je ne suis pas pressé. J’ai voulu me précipiter au début de ma carrière en MMA et c’est pour ça que j’ai perdu deux combats. Mais on apprend de ses erreurs. Ces deux défaites ont été les meilleures leçons de ma vie».

Avant de continuer : « Je me sens bien. Je suis jeune (23 ans), j’apprends tous les jours et à chaque combat, je suis content. C’est mon deuxième combat en six semaines. Cela montre juste le travail acharné que nous avons fait dans le passé… Je ne sais pas combien d’années. J’ai une équipe incroyable, des gens incroyables autour de moi. Je suis béni et reconnaissant des opportunités. Ces opportunités ne se présentent pas souvent, alors quand vous en avez l’occasion, vous les saisissez. Je dédie ma victoire à mon pays, le Maroc».

Décidément, Zalal continue à écrire son nom en lettres d’or dans le pays de l’Oncle Sam. Il est sans aucun doute le meilleur combattant marocain que le Maroc a eu depuis le Golden Boy, Badr Hari!

Oussama Zidouhia

Étiquettes ,

Related posts

*

*

Top