Le Maroc poursuivra son action résolue pour en adapter les cadres politiques

Omar Hilale à la Conférence ministérielle sur le maintien de la paix de l’ONU

Le Royaume du Maroc entend poursuivre son action résolue pour renouveler et adapter les cadres politiques du maintien de la paix de l’ONU, conformément à la Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a indiqué l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU à New York, Omar Hilale. Intervenant lors de la Conférence ministérielle sur le maintien de la paix de l’ONU, qui se tient à Accra les 5 et 6 décembre, M. Hilale a souligné que la participation du Maroc à cette cinquième Conférence s’inscrit dans son engagement dans ce processus depuis sa genèse en 2017.

Ce processus novateur est un outil central de la quête de l’ONU et de ses États membres pour un maintien de la paix performant et adapté aux contextes opérationnels du 21ème siècle, a affirmé le diplomate marocain, rappelant les profondes mutations de l’environnement dans lequel se déploient les opérations de maintien de la paix. Dans ce sens, M. Hilale a identifié trois tendances de fond transformant le paysage du maintien de la paix, dont la première est l’estompage des démarcations entre prévention des conflits, maintien de la paix et consolidation de la paix, exigeant des concepts opérationnels à la fois plus réactifs et plus holistiques, avec comme objectif ultime l’atteinte de solutions politiques pérennes.
La deuxième tendance, poursuit M. Hilale, est celle de l’apparition de nouvelles menaces meurtrières pour les casques bleus, dont les attaques terroristes, les pandémies et autres urgences sanitaires, l’usage d’engins explosifs improvisés et la prolifération du discours de haine et de la désinformation, alors que la troisième tendance se rapporte aux conflits qui connaissent une inflation d’intervenants, créant un besoin accru de coordination de la part des Nations Unies.
Partant de ces constats, le diplomate marocain a insisté sur l’importance de faire de ce processus multilatéral une plateforme pour se projeter vers l’avenir des opérations de maintien de la paix, au-delà d’un simple exercice technique d’identification des besoins.
Concernant les engagements pris par le Royaume, conformément aux très hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef de l’Etat-Major des Forces Armées Royales, dans huit aires d’action prioritaires, M. Hilale a précisé que le Royaume offrira des formations au sein du Centre d’excellence des opérations de maintien de la paix à Benslimane dans les domaines de la protection des civils, de la lutte contre la désinformation, de la digitalisation, de la télémédecine et de la santé mentale ainsi que de la protection environnementale. S’agissant des femmes dans les opérations de paix, M. Hilale a fait savoir que le Maroc augmentera la représentation des femmes dans ses contingents et organisera des formations des conseillers militaires en genre et des points focaux genre.
Dans le domaine de la santé, le Maroc mettra à la disposition de l’ONU une capacité d’accueil à l’hôpital de niveau 4, et dispensera des formations dans les domaines de la télémédecine, de la santé mentale et des premiers secours, a relevé l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU.
En matière de sûreté et sécurité, le Maroc mettra à la disposition de l’ONU quatre équipes cynotechnique, un bataillon d’infanterie et une compagnie du génie mixte, a affirmé M. Hilale.
Le Royaume du Maroc, a-t-il noté, fait partie des dix pays fournisseurs de contingents les plus importants de l’ONU, en déployant 1.718 Casques bleus en République Centrafricaine, en République Démocratique du Congo et au Soudan du Sud.
La 5ème Conférence ministérielle sur le maintien de la paix a pour objectifs de recueillir le soutien politique de la communauté internationale aux opérations de maintien de la paix, d’identifier les nouveaux engagements des pays à renforcer les opérations de maintien de la paix et d’évaluer la mise en œuvre de ces engagements. Le Royaume préside depuis de nombreuses années le groupe de coordination du Mouvement des Non-Alignés sur le maintien de la paix de l’ONU à New York. Il a été également initiateur de la création d’un groupe d’États affinitaires sur les questions de lutte contre les discours de haine et de mésinformation contre les Casques bleus. La délégation marocaine à cette importante réunion se compose également de l’ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Accra, Imane Ouaadil, du directeur des Nations Unies et des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Redouane Houssaini, des officiers supérieurs des Forces Armées Royales, d’un responsable de l’Administration de la Défense Nationale et du conseiller au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Abdessalam El Ouazzani.

Top