L’intégrité territoriale ne peut faire l’objet de chantage

Entretiens avec les présidents des deux Chambre du parlement

Le Maroc et la Serbie peuvent établir des partenariats économiques tridimensionnels orientés vers le développement du continent africain, a souligné, mercredi à Rabat, le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki.

A la faveur de leur place géostratégique, le Maroc et la Serbie peuvent construire des partenariats économiques tridimensionnels orientés vers le développement du continent africain, a indiqué M. El Malki lors de ses entretiens avec le président de l’Assemblée nationale de Serbie, Ivica Dačić, mettant en avant l’importance de diversifier et de développer les domaines de coopération entre les deux pays.

A cette occasion, M. El Malki a indiqué que le Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, considère la coopération sud-sud comme un choix stratégique, selon un communiqué de la première chambre.

Il a noté que le Maroc a toujours été en faveur de l’intégrité territoriale de la Serbie. Il s’est félicité, par la même, de la position de la Serbie en faveur de l’intégrité territoriale du Royaume.

Le président de la Chambre des représentants a, par ailleurs, relevé que le Mouvement des non-alignés peut encore contribuer au renforcement de la paix et de la sécurité mondiales et à la défense des intérêts des pays du Sud dans un « monde multipolaire », proposant la tenue d’une réunion parlementaire internationale pour examiner les perspectives de coopération entre les États membres du mouvement.

Pour sa part, le président de l’Assemblée nationale serbe a souligné que la coopération parlementaire entre les deux institutions est un pilier fondamental pour la consolidation des relations entre le Maroc et la Serbie dans divers domaines, saluant l’amitié distinguée de longue date unissant les deux pays et peuples.

Il a rappelé à cet égard que le Maroc, sous la direction de Feu SM le Roi Hassan II, fut l’un des fondateurs du Mouvement des non-alignés, dont la Serbie accueillera cette année les cérémonies pour célébrer le 60è anniversaire de sa création, se félicitant de la place importante qu’occupe le Royaume dans la scène internationale.

« Le Maroc est un pays important, considéré comme un pilier de stabilité et de développement dans la région », a-t-il fait savoir.

Le Président de l’Assemblée nationale de la République de Serbie a, en outre, réitéré l’appui de son pays au plan d’autonomie marocain en tant que solution au conflit artificiel autour du Sahara marocain, relevant que l’intégrité territoriale du Royaume est « une question cruciale ».

Le président de l’Assemblée nationale de Serbie, Ivica Dačić a réitéré, mercredi à Rabat, la position de son pays soutenant l’intégrité territoriale du Royaume.

« La Serbie qui refuse l’atteinte à son intégrité territoriale, refuse également l’atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc », a souligné M. Dačić lors de ses entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, relevant que cette question ne peut faire l’objet de chantage.

M. Dačić a, à cet égard, évoqué les opportunités prometteuses qu’offre le Maroc à la faveur de sa position géostratégique, dans la perspective d’établir un partenariat mutuellement bénéfique.

Pour sa part, M. Benchamach a affirmé que la convergence de vues au sujet de l’intégrité territoriale des deux pays ouvrira la voie à l’établissement de partenariats dans plusieurs domaines, au renforcement de la coopération bilatérale et à la prospection des opportunités offertes pour renforcer les liens économiques et culturels.

Il a mis en avant les relations historiques séculaires unissant les deux pays, rappelant la célébration en mai dernier du 65è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques bilatérales.

Le président de la Chambre des conseillers a rappelé le rôle de Feu SM Hassan II et de l’ancien président yougoslave Josip Tito dans la création du mouvement des Non-alignés (MNA), ainsi que du rôle des deux pays dans la libération de certains Etats africains de l’occupation.

Top