Un mal à extirper !

Secteur de l’enseignement à Agadir

Saoudi El AmalkI

Au moment où l’onexhorte des décideurs, toutes  catégories confondues, du secteur de l’éducation nationale à contribuer pleinement à sa réforme et pendant qu’on s’est réjoui de la nomination de la nouvelle directrice à la tête de l’académie de la région Souss Massa, celui de la direction d’Agadir Ida Outanane« chante en dehors de l’essaim ». A croire les requêtes aussi bien à l’intérieur de la maison qu’ailleurs, des plaintes fusent de toutes parts, faisant état de son attitude approximative, semant la désunion et la discorde au sein de tous les services. Comparativement à certains de ses prédécesseurs, ce responsable est loin de vaquer comme il se doit à ces tâches de manière loyale et cordiale, tout en  générant la démobilisation de ses collaborateurs, au point qu’ils s’en trouvent mal à l’aise et, partant, démotivés à se déployer au service du secteur. Pis encore, on serait indigné de savoir qu’il fut déjà surpris en flagrant délit dans une affaire attentatoire à la morale, à tel point qu’il n’en est sorti que par miracle. Un comportement inadmissible pour un prêcheur de pédagogie et de bonne conduite, au grand malheur d’une direction de l’enseignement connue par la piété et la retenue de tous les responsables qui s’y sont succédé. Qui mettra un terme à ces fantaisies qui assènent un coup fatal au secteur au moment où les composantes de la province et de la région Souss Massa, depuis le nouveau chef de file ardemment acquis à l’essor au plus infime des responsables, s’ingénient à se déployer pour le bien-être et la prospérité, tout en préservant l’image et la réputation de la destination de prédilection pour les résidents et leurs visiteurs ? On ne peut donc tolérer qu’un responsable porte préjudice à l’un des secteurs névralgiques de la société ni éclabousse sarenommée édifiée des décennies durant !Il faudra dire comme évoqué précédemment, que la nouvelle directrice de l’académie régionale de l’éducation et de la formation Souss Massa, s’emploie à pied d’œuvre avec brio pour être au diapason de la mission dont elle est à charge et en phase avec le relooke splendide auquel la ville est soumise de fond en comble, depuis  quelques temps,particulièrement avec l’avènement du Plan de Développement Urbain (PDU). Il serait judicieux de couper court avec les brebis galeuses de cette dynamique agissante, d’autant plus que la métropole est promue à jouer un rôle Centrale en perspective.

Top