Vibrants hommages à nos héros de la résistance des provinces du sud

Le haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération 

DNES à Laayoune, Karim Ben Amar

Le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération a organisé un déplacement dans nos provinces du Sud, du mercredi 28 février au vendredi 1er  mars 2024, à l’occasion de la commémoration du 66ème anniversaire de la bataille de Dcheira et du 48ème anniversaire de l’évacuation du dernier soldat étranger du Sahara marocain.  Le haut-commissaire Mustapha El Ktiri, accompagné d’une importante délégation composée d’anciens résistants, de fonctionnaires et de journalistes de la presse nationale, ont visité  les villes de Dcheira et Laâyoune le 28 février, avant de rejoindre la capitale culturelle de nos provinces du Sud, Es-Semara pour commémorer le sacrifice consenti par nos illustres aïeux pour le libération de nos terres. La tournée se clôturera dans la ville côtière de Boujdour le vendredi 1er mars.  Ce voyage officiel a rendu un vibrant hommage, comme tous les ans,  à nos héros,  résistants de la première heure et anciens membres de l’Armée de Libération. De nombreuses cérémonies et visites étaient au programme dans la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra avec pour seul et unique but : honorer la mémoire de nos héros qui ont combattu pour notre Liberté et à qui nous devons tant. Immersion.

Un voyage fort en symbole dans nos provinces du Sud.  Le haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération a mis les petits plats dans les grands pour honorer nos héros de la résistances et leurs mémoires, car comme le dit si bien le haut-commissaire Mustapha El Ktiri, rendre un vibrant hommage à nos héros est un devoir qui nous incombe à tous.

Dès notre arrivée à l’aéroport de Laâyoune, le mercredi 28 février aux alentours de 11H00, la délégation présidée par le haut-commissaire  aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri  a mis le cap sur la commune de Dcheira, ville situé à 25 Km du chef-lieu de la Région. En compagnie du Wali de la région de Laâyoune- Sakia El Hamra, Abdeslam Bekrat, le haut-commissaire, les notables et les chefs de tribus sahraouies, ainsi qu’une importante délégation ont commémoré l’anniversaire de la bataille qui s’est déroulé 66 ans plus tôt dans cette ville héroïque, cher aux cœurs des Marocains. Cette halte était aussi l’occasion de fêter le 48ème anniversaires du départ du dernier soldat étranger de nos provinces du Sud. Accompagné de membres de la résistance et de l’armée de libération, la cérémonie de recueillement sur les tombes de nos martyres était un moment empli d’émotions, de gratitude et d’inspiration. 

Un peu plus tard dans la journée de mercredi, et toujours dans un esprit de recueillement, Mustapha El Ktiri a déclaré lors d’une cérémonie organisé au palais des congrès de Laâyoune, que «  cet évènement est une occasion pour nous tous de célébrer nos héros de la résistance qui ont tant donné pour l’unification de notre Nation. Nos valeureux combattants et leurs sacrifices resteront à jamais gravé dans nos mémoires et nos cœurs, par conséquent, ils ne tomberont jamais dans l’oubli ».

la commémoration de ces deux étapes phares constitue donc l’occasion de mettre en avant  le sacrifice distingué des fils des provinces du Sud au processus de lutte nationale pour la liberté, l’indépendance, le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume. 

« Les générations à venir doivent l’assimiler. La liberté et l’indépendance a été acquise au prix du sang qui a coulé tout au long des victorieuses batailles », a rappelé le haut-commissaire dans son discours orné de patriotisme et de reconnaissance pour le sacrifices de nos héros de la résistance.  

Le haut-commissaire n’a pas manqué de rappeler que cette bataille s’est déroulé quelques jours après la visite de Feu SM le roi Mohammed V en 1958 à M’Hamid Al Ghizlane. Le père de la Libération, s’adressant aux délégations et aux représentants des tribus sahraouies, avait appelé à la mobilisation pour la libération du Sahara marocain.

«Cette commémoration n’est pas orpheline, puisque le devoir de mémoire se cultive tout au long de l’année. Pas moins de 36 évènements célébrant nos héros sont organisés annuellement dans les 12 régions du Royaume. Tombés sur le champ de l’honneur, leur sacrifice transcendera les générations et ne restera jamais vain  », a souligné Mustapha El Ktiri devant un parterre de personnalité.

Le lendemain, jeudi 29 février, c’est à Es-Semara que la délégation s’est rendu. Les familles des résistants sont venus en nombre pour assister à cette commémoration tant attendue et essentielle pour le devoir de mémoire. Le  haut-commissaire a déclaré dans son allocution que « le sacrifice consenti par nos héros de la résistance prouve un réel engagement de la population locale et un grand sens de l’honneur et de la dignité. Si nous avons fait le déplacement  aujourd’hui dans cette ville résistante, c’est tout d’abord pour enseigner  aux jeunes générations l’histoire de leur pays ainsi que les efforts fournis par nos illustres aïeux au nom de la liberté, pour l’indépendance et l’intégrité territoriale de notre mère patrie».

« Les habitants de Es-Smara ont courageusement combattu les forces françaises et espagnoles. Avec la foi en Allah, en la justice et en la libération de nos terres les résistants ont gagné de nombreuses batailles pour pouvoir ainsi accéder à l’indépendance et chasser le colonisateur ». Et d’ajouter, « les enfants de Es-Smara ont fait bien des sacrifices pour libérer les terres de leur pays. Face à des colonisateurs lourdement armés, les habitants de cette région du Royaume ont fait don de leur vie pour la liberté et l’indépendance du pays».

En conclusion, le haut-commissaire Mustapha El Ktiri a scandé et à juste titre que « l’honneur et la dignité de nos anciens résistants et anciens membre de l’armée de libération s’imbriquent dans cette symbiose entre le Roi et son Peuple ». 

Cet évènement commémoratif,  rendant un vibrant  hommage  à de nombreux anciens résistants de la province, qui ont consenti de louables sacrifices au service de la Nation, a été l’occasion de distribuer des aides financières (138.000 Dhs pour Laâyoune et 80.000 Dhs pour Es-Smara) au bénéfice des membres de la famille des anciens résistants et leurs ayant droits, ainsi que la remise de trophées de reconnaissance qui resteront et se transmettront dans les familles respectives, générations après générations afin que le sacrifice de leurs aïeux ne tombe jamais dans l’oubli.

Top