Ramadan et pratiques sportives

La modération, le maître-mot

Les questions qui se posent en ce mois de jeûne sont de savoir si on peut allier la pratique sportive avec le Ramadan, et à quel moment de la journée ? Quelles sont les précautions à prendre ? Pour en savoir davantage sur la pratique sportive et le Ramadan, nous avons rencontré le docteur Mohamed Atik, spécialiste de médecine sportive.

Le mois de ramadan débute chez nous au Maroc le mardi 7 Mai, ce qui signifie que nous connaitrons des journées longues, entre printemps et été. L’embellie sera au rendez – vous et il fera certainement beau tout au long de ce mois sacré de Ramadan.

Comme chaque année à l’occasion du mois de Ramadan, nombreux sont ceux qui mettent à profit ce mois sacré béni de Dieu, pour essayer d’adopter de nouvelles habitudes et utiliser leur temps d’une manière saine. Dans ce registre, quoi de mieux que la pratique régulière d’un sport.

En effet, il est loisible de constater que des centaines voire des milliers de citadins Casablancais investissent quelques heures avant la prière du Maghrib, qui marque la rupture du jeûne la corniche de Ain Diab, Zénata, Ain Sebaa, la forêt de Bouskoura  et plusieurs autres sites verdoyants  de la ville de Casablanca, afin de pratiquer en groupes ou individuellement, des activités sportives.

Pour les uns, c’est le jogging qui est leur activité favorite. Ils le font avec des amis sur la plage pour se rafraichir et sentir l’air marin. Pour d’autres, plus nombreux, ce sont les parties de foot quotidiennes qui se terminent rarement avant l’appel à la prière du Maghreb et la rupture du jeûne.

Depuis de longues années, la pratique des activités sportives au bord des plages Casablancaises avant la rupture du jeûne est un spectacle devenu coutumier.

Elle est ancrée solidement à telle enseigne que certains sportifs s’organisent pour prendre leur ftour au bord de la mer. Bien entendu, tout le monde ne partage pas ces choix qui dépendent en majorité des habitudes et des horaires de travail des uns et des autres. Pour celles et ceux qui travaillent jusqu’à 17 heures, ce qui importe le plus à la sortie du boulot c’est le repos, ce qui signifie qu’ils ne sont pas d’accord avec toute activité sportive avant le ftour.

D’autres personnes ont un avis très réservé sur la pratique du sport à l’ occasion du mois de ramadan. Certains disent que ce n’est pas sérieux de rester onze mois à ne pratiquer aucun sport, puis de se découvrir subitement une envie de bouger à l’occasion du mois de ramadan. Les avis sur la question divergent.

Tous les médecins que nous avons approchés et auxquels nous avons eu l’occasion de poser la question sont unanimes pour dire qu’il faut pratiquer une activité physique, et ce, tout au long de l’année, de manière raisonnable et en fonction de l’âge de chacun, de ses capacités physiques. Il est aussi nécessaire d’avoir un avis médical avant de se mettre au sport, particulièrement les personnes âgées à partir d’un certain âge, celles et ceux qui sont à risque.

La conciliation entre le jeûne du Ramadan et la pratique du sport reste possible, voire bénéfique si certaines conditions sont respectées, comme nous l’a expliqué plus amplement le docteur Mohamed Atik, spécialiste de la médecine sportive à qui nous avons posé diverses questions.

Ouardirhi Abdelaziz

Related posts

*

*

Top