Attijariwafa Bank: les bénéfices portés par l’activité domestique

En 2018, le groupe bancaire panafricain Attijariwafa bank a affiché une progression des bénéfices grâce notamment à la Banque au Maroc.

Attijariwafa bank a réalisé, au titre de l’année 2018, un résultat net part du groupe (RNPG) de 5,7 milliards de DH en hausse de 5,8% par rapport à l’année 2017. Selon le découpage par ligne de métier, c’est la Banque au Maroc et en Europe qui a performé avec une hausse de 15% de son RNPG à 3,4 milliards de DH contre 2,9% pour la Banque de détail à l’international à 1,7 milliard de DH et -7% pour les sociétés de financement à 546 millions de DH. Notons au passage que le résultat agrégé d’Attijariwafa Bank a augmenté de 10,7% à 4,6 milliards de DH sur la même période de référence.

Cette hausse des bénéfices du groupe Attijariwafa Bank s’explique, entre autres, par la baisse de 20,5% du coût du risque à 1,7 milliard de DH, qui a permis de dégager un résultat d’exploitation en hausse de 4,6% à 9,9 milliards de DH sur la même période de référence. Pour sa part, le résultat brut d’exploitation (RBE) s’est quasiment stabilisé à 11,7 milliards de DH à cause de la hausse du coefficient d’exploitation de 180 points de base à 47,9%.

Enfin, le groupe bancaire a dégagé en 2018, un produit net bancaire (PNB) consolidé de 22,4 milliards de DH, en hausse de 3,4% par rapport à 2017. Cette hausse est due notamment à une marge d’intérêt en progression de 8,4% à 14 milliards de DH. En effet, les prêts ont augmenté de 9% à 305 milliards de DH alors que les dépôts ont progressé de 5% à 332 milliards de DH, ce qui fait ressortir un ratio crédits/dépôts de 91,9%.

Compte tenu de cette situation financière, Attijariwafa Bank a décidé de proposer, au titre de l’exercice 2018, un dividende de 13 DH par action, en hausse de 4% par rapport à l’exercice précédent, ce qui offre un rendement de 3%.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top