Tribune Libre articles

A l’ère du coronavirus, les fleurs se fanent

A l’ère du coronavirus, les fleurs se fanent

«Je regarde une rose et je suis apaisé», disait Victor Hugo. Mais aux temps du coronavirus, les fleurs se fanent. Plus personne n’y prête attention. Avec le changement des modes de vie et des habitudes de consommation, l’être humain s’intéresse plutôt à ses besoins de survie. Les fleurs, quant à elles, sont tombées aux oubliettes.

A quand l’aplatissement de la courbe de l’infection du covid-19?

Par: Abdeslam Seddiki La persistance, voire l’aggravation de la propagation du covid-19 aidant, notre attention va chaque jour vers l’observation des chiffres annoncés par le Ministère de tutelle portant à la fois sur les nouveaux contaminés, l’effectif cumulé, le nombre de décès et celui des guéris. Sur la base de ces données, on dresse des

Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?

Par Beniaich Mohamed 2e partie Al Ghazali mit fin à l’histoire d’amour entre l’islam et la science et ouvrit la voie à l’âge des ténèbres et l’autoritarisme. Abu Hamid Muhammad ibn Muhammad al-Ghazali (c. 1058-1111) est souvent désigné – tant par les musulmans que par les non-musulmans – comme «le plus grand musulman après le

Un autre monde à imaginer et à construire

Les premières leçons de la crise Par Pr. Abdelmoughit B. Tredano Albert Camus, prix Nobel de littérature (1957) disait dans son discours à l’occasion de la réception qui lui était dédiée : «Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est

Coronavirus : Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?

Par Beniaich Mohamed «Je remercie Dieu que l’abandon de mes activités politiques m’ait empêché de réduire les vérités du Coran en morceaux de verre sous l’accusation de les exploiter à des fins politiques». – Dit Nusri, savant turc du XXe siècle Alors que nous vivons dans une société entrelacée et interconnectée où l’infection de l’un

Faire front et jouer franc!

Abdeslam Seddiki Les  informations au sujet de l’évolution de la pandémie  covid-19 se développent  et inondent l’ensemble des média. C’est à la fois une bonne chose et une mauvaise.  Une bonne chose dans la mesure où elle traduit la mobilisation populaire et l’intérêt des  citoyens par rapport à  un virus dont nous ignorons jusqu’à présent

Ce qui a été fait et ce qui reste à faire

La gestion de la crise de coronavirus Par : Abdeslam Seddiki. Le Maroc,  à l’instar de tous les pays du globe, est résolument engagé dans la lutte contre le coronavirus. Depuis l’apparition des premiers symptômes de ce virus, inconnu auparavant, le pays s’est mis en ordre de bataille afin d’en contrôler la propagation. Valeur aujourd’hui,

Les Banques «islamiques» démystifiées

Par Beniaich Mohamed Dans son discours à la noblesse de la nation allemande en 1520, Martin Luther a écrit : «Un cordonnier, un forgeron, un paysan, chaque homme … sont des prêtres et des évêques dévoués, et chaque homme devrait, par sa fonction ou son travail, être utile et bénéfique pour le reste, afin que

Top